L'improvisation...

les pianautes au clavier
Répondre
Avatar du membre
Lee
Administratrice
Messages : 1399
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:15
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Piano : Pleyel 3bis 1925

L'improvisation...

Message par Lee »

Bonjour,

Je propose ce fil comme on aurait dû avoir un atelier qui m'a inspirée qui finalement n'a pas eu lieu comme tellement des évènements musicaux… :cry:

C'est seulement il y a quelques années que j'ai appris que l'improvisation classique était aussi courant et peut se faire encore. Je ne suis pas avancée à partir de là...
En fait j'ai beaucoup de questions.
Pourquoi c'est devenu un art quasiment obsolète ? Je ne connais que Gabriela Montero qui improvise. (Elle est aussi interviewé dans le même enregistrement que je cite ci-dessous.)
Pourquoi l'improvisation se fait encore en jazz ou variété, serait-il lié au fait que beaucoup ne se fait pas en partition ou que jouer des formules sont plus acceptés ?
Est-ce que c'est vrai, comme Clive Brown, professeur de musicologie à University de Leeds affirme dans cet entretien, que avant le 20ème siècle, que c'était largement acceptable de ne pas suivre exactement ce qui était sur les partitions ? C'est encore plus grave, il accuse la musique classique d'être joué "tout faux" - que la musique classique n'était pas faite pour être joué exactement.

Selon Brown, la formation en conservatoire serait le moyen que cet art peut revenir. Donc, si je comprends bien, différemment que j'ai imaginé, l'improvisation classique peut s'apprendre avec des cours et des techniques ? J'ai aussi pensé que ce n'était que possible par le talent pur. J'ai pensé que quand la musique classique est évolué en tonalité, quand toutes les portes sont devenues ouvertes, que les possibilités infinies ont rendu l'improvisation classique trop compliquée ou moins intéressante. Comme la musique de classique de temps de Mozart et Beethoven était plus réglementée (ou prévisible) donc l'improvisation plus encadrée.

Parfois je vais au piano et j'essaie d'improviser, parfois j'entends dans ma tête ce que je n'arrive pas à faire sur le piano, parfois je sens que je n'ai rien à faire devant le piano. Je me demande si je peux faire une formation sur comment improviser, si c'est possible, de la style classique. Bizarrement ce qui me semble le plus naturel ou facile c'est de jouer n'importe quoi avec un morceau de jazz ou variété sur la chaîne. Je ne suis pas obligée de suivre les notes de piano (s'il en ont) et la structure improviste du morceau semble me permettre ce que je peux sortir.

Je serais intéressée non seulement de discuter l'improvisation au piano généralement, mais aussi de lire vos expériences d'improvisation si vous voulez. Merci.

catherine
Pianaute
Messages : 603
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 22:21

Re: L'improvisation...

Message par catherine »

Trop fatiguée ce soir pour avoir une discussion complexe, voici rapidement ce que m'évoquent tes réflexions intéressantes Lee: (sachant que je n'ai aucune connaissance personnelle ni pratique ni talent pour l'improvisation)
- en jazz, l'improvisation est encadrée par des règles précises: durée, accords, notes de passage "autorisées", et en fait c'est bien un entrainement intensif à respecter ces règles et donc la semi-liberté qu'elles permettent qui aboutit à l'improvisation. Une fois que les règle sont parfaitement acquises, alors la liberté apparait....
- tes questions me rappellent le "jouer dans le style de ..." qui est une forme d'improvisation que j'admire, là) aussi, le style, et donc la construction propre à un compositeur, a été comprise, assimilée, et après on peut tourner autour comme on veut...
- en musique classique, je suis comme toi, ça ne fait pas longtemps que j'ai appris qu'on pouvait improviser et en particulier en musique baroque. J'ai assisté deux ou trois fois, quand je travaillais dans l'ancien hôpital du centre ville de Rennes, où il y avait une chapelle et un piano, aux répétitions d'un homme qui chantait dans le style baroque d'une belle voix de haute-contre en s'accompagnant au piano. Je ne sais pas ce qu'il chantait. Après, il improvisait au piano, toujours dans un style baroque, et c'était magique. Je sais juste qu'il était organiste de formation et qu'il se faisait plaisir, il maitrisait parfaitement tout ce qui faisait un sens baroque...

Répondre