La partition sans le clavier sous les mains

les pianautes au clavier
Avatar du membre
Lee
Administratrice
Messages : 1399
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:15
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Piano : Pleyel 3bis 1925

La partition sans le clavier sous les mains

Message par Lee »

Bonjour,

Je me rends compte de regarder mes partitions quasiment exclusivement devant le piano. Les rares fois sont simplement parce que je suis la partition en écoutant un enregistrement ou je ne peux pas jouer du piano à ce moment-là, alors je joue dans ma tête. Pourtant, il me semble que je rate tout un autre monde… :idea:

Du coup je voulais vous sonder : est-ce que vous regarder vos partitions à table ou ailleurs que devant votre piano ? Est-ce qu'il y a un processus que vous suivez en général ? Qu'est-ce que vous remarquez ? Est-ce que vous notez des choses ? Qu'est-ce que ça apporte à votre travail ensuite ?

Merci pour vos lumières. :smile:

catherine
Pianaute
Messages : 603
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 22:21

Re: La partition sans le clavier sous les mains

Message par catherine »

oh Lee je vois qu'on n'a pas répondu
(en ce moment je lis les questions et je réponds quelques années après....)
Moi je sais pertinemment que je devrais regarder mes partitions ailleurs qu'au piano, car c'est une approche complètement différente, comme d'explorer un autre chemin (et parfois à coups de machette !), et l'un enrichit l'autre voire le transforme. Je pense aussi que cela fait gagner du temps d'apprentissage. Seulement voilà je suis paresseuse et je trouve ça tellement gratifiant d'entendre ce qu'on joue directement que je vais vers la facilité et le plaisir immédiat (eh oui ... voilà notre époque) . Et le travail à la table me demande une concentration que je ne suis pas sûre d'avoir après une journée de travail, donc voilà je ne le fais pas, tout en sachant que j'ai tort !

Armag
Pianaute
Messages : 76
Enregistré le : mardi 25 juin 2019 15:30
Localisation : Paris
Piano : Erard, Grotrian-Steinweg, Wacker

Re: La partition sans le clavier sous les mains

Message par Armag »

Très rarement en ce qui me concerne. Il m'arrive tout de même de les lire dans le métro et une année où j'ai passé quinze jours de vacances aux Canaries, je lisais le morceau que je travaillais tous les jours. Je ne saurais dire si cela m'a apporté quelque chose. Peut-être pour la mémorisation.

Avatar du membre
Lee
Administratrice
Messages : 1399
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:15
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Piano : Pleyel 3bis 1925

Re: La partition sans le clavier sous les mains

Message par Lee »

Merci Catherine et Armag pour vos réponses ! J'avais pensé (avec le temps qui passait sans réponse) que ce n'était pas une pratique très répandue !
En ce cas là, apparemment ce n'est pas indispensable...et peut-être que ça nous apportera pas autant que ça…?

Avatar du membre
Claudia
Pianaute
Messages : 1046
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 21:39
Localisation : Pianaute des champs
Piano : Seiler 180
Schimmel 116
(Kawai ES8)

Re: La partition sans le clavier sous les mains

Message par Claudia »

à mon avis pour que ce soit fructueux il faut déjà apprendre à entendre en lisant, ce qui n'est pas mon cas.
pour arriver à entendre il faut que je chante, même si c'est intérieurement; j'ai donc besoin d'un diapason si je ne suis pas au piano.

Mais je suis sûre que c'est une compétence que possèdent les musiciens accomplis! ils lisent et écrivent la musique et entendent intérieurement ce qu'ils lisent. Je les envie beaucoup!

Je lis mes partitions quand je suis à un stade avancé du travail, je lis et ressens les sensations au bout des doigts; je connecte ce que je lis avec l'énergie physique, je lis donc beaucoup de manière rythmique, en tout cas c'est ma porte d'entrée à la lecture. Je pense que dans ce cas de figure (partition travaillée) ce que j'entends c'est de la mémoire, ce n'est pas vraiment une écoute intérieure qui surgirait de la lecture.

La preuve, quand je prends une partition que je ne connais pas, je n'entends rien. (ça me désespère)

Chantal
Pianaute
Messages : 440
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 22:58
Localisation : Marseille
Piano : Schimmel S 116 Twin Tone

Re: La partition sans le clavier sous les mains

Message par Chantal »

Moi aussi je vais te répondre, Lee. Le seul moment où je regarde une partition en dehors du piano, c'est quand j'aborde un nouveau morceau. Je regarde sa structure, s'il y a des reprises, s'il y a des parties qui se ressemblent. Comme je connais bien mes faiblesses, j'essaye de repérer les passages qui vont me poser des problèmes. Et c'est tout. Ensuite, je passe au piano pour le déchiffrage. Mais ça, c'est une autre histoire……
Claudia a écrit : vendredi 26 mars 2021 19:13 Mais je suis sûre que c'est une compétence que possèdent les musiciens accomplis! ils lisent et écrivent la musique et entendent intérieurement ce qu'ils lisent. Je les envie beaucoup!
Je ne suis pas une musicienne accomplie, loin de là, mais les année de solfège effectuées au conservatoire quand j'étais petite m'ont laissé des séquelles : lorsque je lis une partition, j'entends intérieurement ce que je lis :D:

Avatar du membre
Lee
Administratrice
Messages : 1399
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:15
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Piano : Pleyel 3bis 1925

Re: La partition sans le clavier sous les mains

Message par Lee »

Merci Claudia et Chantal pour vos messages intriguants !
Claudia a écrit : vendredi 26 mars 2021 19:13 pour arriver à entendre il faut que je chante, même si c'est intérieurement; j'ai donc besoin d'un diapason si je ne suis pas au piano.
Pourquoi faut-il le diapason si tu n'es pas au piano ? Est-ce que ça poserait un problème de le chanter ou l'entendre à un autre niveau ?
Claudia a écrit : vendredi 26 mars 2021 19:13 La preuve, quand je prends une partition que je ne connais pas, je n'entends rien. (ça me désespère)
Mais ce n'est pas une capacité qui travaille ? Je me rendais compte effectivement que les bons musiciens entendaient la musique juste en regardant la partition. Je n'essaie pas beaucoup, mais j'ai eu l'impression que je n'entendais rien, que je ne pouvais pas. Puis parfois je regarde une partition, s'il y a peu de notes et plutôt horizontale, je me rends compte que si je me concentre bien, j'entends quelque chose...mais c'est lent et laborieux !
Chantal a écrit : vendredi 26 mars 2021 19:31 mais les année de solfège effectuées au conservatoire quand j'étais petite m'ont laissé des séquelles : lorsque je lis une partition, j'entends intérieurement ce que je lis
Hm, est-ce que tu peux envisager des exercices ou autres stratèges, pour ceux qui n'ont pas eu des années de solfège, pour améliorer cette capacité ? :idea: :houhou:

Avatar du membre
Claudia
Pianaute
Messages : 1046
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 21:39
Localisation : Pianaute des champs
Piano : Seiler 180
Schimmel 116
(Kawai ES8)

Re: La partition sans le clavier sous les mains

Message par Claudia »

Lee a écrit : dimanche 28 mars 2021 21:53 Est-ce que ça poserait un problème de le chanter ou l'entendre à un autre niveau ?
j'imagine que dans l'absolu, non, mais à moi oui ça me dérange. S'il s'agit de lire, autant lire ce qui est écrit.
Lee a écrit : dimanche 28 mars 2021 21:53 Mais ce n'est pas une capacité qui travaille ?
Si, bien sûr, et j'ai commencé quand j'ai fait mon année de formation musicale, mais il faut être un peu assidue dans ce travail pour progresser et le temps me manque.

Chantal
Pianaute
Messages : 440
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 22:58
Localisation : Marseille
Piano : Schimmel S 116 Twin Tone

Re: La partition sans le clavier sous les mains

Message par Chantal »

Lee a écrit : dimanche 28 mars 2021 21:53 Hm, est-ce que tu peux envisager des exercices ou autres stratèges, pour ceux qui n'ont pas eu des années de solfège, pour améliorer cette capacité ? :idea: :houhou:
Je ne vois pas ce que je pourrais te conseiller, sinon de faire du solfège. L'étude du solfège et de tout ce qui va avec (théorie de la musique, dictées musicales…) m'a permis d'acquérir progressivement cette capacité de lecture intérieure. Je me souviens qu'en classe de solfège (on ne parlait pas encore de Formation Musicale à l'époque) au conservatoire, à l'examen de fin d'année, on avait des épreuves écrites (théorie, dictée), mais surtout, ce que l'on redoutait le plus, une épreuve orale individuelle de déchiffrage, de plus en plus complexe au fil des années (mesure et rythmes complexes, altérations, changements de clefs) : à l'entrée dans la salle d'examen où se tenait le jury, on avait quelques minutes pour prendre connaissance d'une partition manuscrite (souvent très mal écrite) d'une page, qu'il fallait ensuite chanter le plus juste et le plus en mesure possible malgré le trac :mur:

Avatar du membre
coignet
Administrateur
Messages : 561
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 15:27
Localisation : Paris
Piano : Pleyel F 1953

Re: La partition sans le clavier sous les mains

Message par coignet »

Chantal a écrit : lundi 29 mars 2021 12:31 au conservatoire, à l'examen de fin d'année, on avait des épreuves écrites (théorie, dictée), mais surtout, ce que l'on redoutait le plus, une épreuve orale individuelle de déchiffrage, de plus en plus complexe au fil des années (mesure et rythmes complexes, altérations, changements de clefs) : à l'entrée dans la salle d'examen où se tenait le jury, on avait quelques minutes pour prendre connaissance d'une partition manuscrite (souvent très mal écrite) d'une page, qu'il fallait ensuite chanter le plus juste et le plus en mesure possible malgré le trac
Oui !
Nous avons la chance d'avoir fait cela en étant jeunes, et c'est acquis pour la vie, comme la grammaire.
Il doit être plus difficile de s'astreindre à cela en étant adulte.

Répondre