Piano practical edition: une découverte interessante

transmission, technique…
Répondre
Line-Marie
Pianaute
Messages : 1006
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 22:52

Piano practical edition: une découverte interessante

Message par Line-Marie »

Je travaille les Valses Nobles et Sentimentales avec une édition américaine dirigée par Nancy Bricard et éditée par ‎ Alfred Publishing Company .
Dans cette partition on trouve des proposition de doigtée et pédale mais ce n'est pas toujours pertinent . Ma prof , une magicienne des doigtées , m'a beaucoup aidée.
J'étais confrontée à un problème récurrent dans l'une des Valses et en cherchant sur IMSLP une autre partition que la mienne, j'ai découvert un éditeur original: Ray ALSTON, pianiste anglais, résident en France .
J'ai ainsi pu télécharger gratuitement la partition complète des Valses Nobles et grâce à cette édition j'ai beaucoup avancée dans l'oeuvre.
Il a ainsi éditer presque toutes les partitions pour piano de Ravel (sinon toutes) et mis à disposition gratuite sur son site :
https://pianopracticaleditions.com/

Vous trouverez également des partitions de Schumann, Chopin, Scriabin, Rachmaninov, Granados, Debussy, ....
A l'ère des tablettes , liseuses et autre support numérique c'est bien pratique ! :D: :pouet:

Avatar du membre
Lee
Administratrice
Messages : 1472
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:15
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Piano practical edition: une découverte interessante

Message par Lee »

Merci Line-Marie pour cette découverte.
Si je comprends bien cet article
https://pianopracticaleditions.com/ray- ... dilemma-2/
ses édits peuvent inclure les changements de tonalité et de temps ?

Line-Marie
Pianaute
Messages : 1006
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 22:52

Re: Piano practical edition: une découverte interessante

Message par Line-Marie »

Ray Alston explique son travail d'édition :

Permettez-moi d'être tout à fait franc… l'édition — c'est tout ce qui concerne l'édition, la composition, la relecture et d'autres professions connexes — est très laborieuse et fastidieuse — surtout dans le monde de la musique.

Depuis environ 2000, avec l'émergence de logiciels de notation musicale tels que Finale et Sibelius, les virtuoses, enseignants et autres musiciens ont pu se tourner presque sans douleur vers ce médium complexe et difficile. Maintenant que les musiciens interprètes peuvent éditer et composer avec une relative facilité, est-il temps de présenter notre héritage musical d'une manière adaptée à ce nouveau monde courageux ? Est-il temps que le montage musical passe à autre chose ?

Je ne m'excuse pas de l'exemple que je vais donner ; le contraste est manifestement dramatique, mais alors que j'édite de plus en plus d'« impressionnistes », je trouve trop d'exemples où les mécanismes de mise en place des partitions musicales n'étaient clairement pas à la hauteur de la tâche.
Et les compositeurs sont-ils vraiment les éditeurs les plus aptes à superviser la présentation de leur œuvre ? Sont-ils suffisamment objectifs ? Une fois qu'une œuvre a été créée et envoyée aux éditeurs pour relecture, un compositeur aura toujours quelque chose de nouveau et de plus excitant pour occuper son temps - une nouvelle idée ou un nouvel amant peut-être ; l'idée d'avoir à revoir méticuleusement tous ces vieux points, instructions, lignes et signes doit être insupportable pour un compositeur actif ; est-il étonnant que nous trouvions autant de fautes de frappe !

C'est pour cette raison que j'ai passé beaucoup de temps à revisiter un certain nombre d'œuvres écrites il y a environ 100 ans, et là je rencontre un dilemme moral dans la mesure où je dois faire des révisions radicales qui auraient pu bouleverser un compositeur qui n'est plus en mesure d'influencer mes décisions. A l'époque de leur composition, il était impensable que les musiciens puissent un jour éditer et publier leurs propres versions.

Personne ne mettrait en doute un artiste interprétatif pour avoir fait des « adaptations » modérées à un morceau de musique pour la performance ; de temps en temps, nous ajoutons tous des octaves à la basse, éliminons les notes gênantes, jouons « méchamment » une note avec la « mauvaise » main… et nous « plions » tous les indicateurs de mesure et d'expression en fonction de nos propres « interprétations » après tout. Mais qu'en est-il de l'imprimé de ces modifications ?

Mes éditions ne sont pas intellectuelles, et ne suivent pas précisément urtext ou d'autres éditions, mais sont plutôt des interprétations fraîches basées sur l'analyse et l'expérience personnelles, entrant dans la peau d'un compositeur à travers ses œuvres et s'appuyant sur l'intuition plutôt que sur l'adhésion à la tradition, souvent en reformulant le texte écrit pour le rendre plus clair ou plus facile à exécuter.


Voici un exemple dans ce que je travaille :
Je déchiffre et travaille en ce moment la Valse n°7 des Valses Nobles - il y en a 8-
C'est une magnifique valse qui rappelle les valses viennoises avec un passage centrale hors du temps.
Voici justement ce qui m'a interessé du travail d'édition de Alston dans ce passage centrale
voici un extrait de la partition originale
extrait1 valse 7 Ravel.png
extrait1 valse 7 Ravel.png (117.23 Kio) Vu 142 fois
Et Alston ré-écrit ce passage en utilisant une bi-tonalité et pour moi cela clarifie la partition :
extrait2 valse 7 Ravel.png
extrait2 valse 7 Ravel.png (77.56 Kio) Vu 141 fois
Dans son édition,il y a un comptage automatique des mesures et il donne aussi des indications de doigtés très utiles et j'ai trouvé son travail plus intéressant que celui de Nancy Bricard.

catherine
Pianaute
Messages : 632
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 22:21

Re: Piano practical edition: une découverte interessante

Message par catherine »

J'ai utilisé son édition et celle de Nancy Bricard pour Ondine: je trouve que les deux se complètent bien et qu'ensuite on trouve soi-même son "édition imaginaire" remodelante (et sujette aux révisions !) qui correspond aux gestes et compréhension personnelle de la partition

Line-Marie
Pianaute
Messages : 1006
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 22:52

Re: Piano practical edition: une découverte interessante

Message par Line-Marie »

catherine a écrit : lundi 10 janv 2022 07:10 J'ai utilisé son édition et celle de Nancy Bricard pour Ondine: je trouve que les deux se complètent bien et qu'ensuite on trouve soi-même son "édition imaginaire" remodelante (et sujette aux révisions !) qui correspond aux gestes et compréhension personnelle de la partition
:D: j'aime beaucoup "edition imaginaire"remodelante (et sujette aux révisions !) qui correspond aux gestes et compréhension personnelle de la partition
c'est exactement çà !

Avatar du membre
Marie-France
Pianaute
Messages : 734
Enregistré le : mercredi 26 juin 2019 19:59

Re: Piano practical edition: une découverte interessante

Message par Marie-France »

Merci pour cette découverte Line-Marie. C'est très intéressant.

Répondre