La dissonance en musique a-t-elle son équivalent en peinture ou dans la poésie?

concerts, publications, radio, disques...
Avatar du membre
Marie-France
Pianaute
Messages : 1007
Enregistré le : mercredi 26 juin 2019 19:59

La dissonance en musique a-t-elle son équivalent en peinture ou dans la poésie?

Message par Marie-France »

Bonsoir,
Voici une question que je me suis posée hier:
En musique on parle de consonance ou de dissonance. C'est tout de même une notion très particulière parce que très subjective.
Par exemple, au regard des traités d'harmonie et donc de notre culture occidentale il y a dissonance entre un do et un ré mais pas entre deux Do ou entre un Do et un Sol.

Mais savez-vous si ces termes sont utilisés en peinture, en littérature ou dans la poésie?
A quoi cela correspondrait-il?
Par exemple y a-t-il des couleurs dissonantes? Comme deux couleurs voisines ou au contraire opposées.
Y a-t-il des rimes dissonantes en poésie, elle qui est si proche de la musique ?

JPS1827
Pianaute
Messages : 645
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:11
Localisation : Bourg-la-Reine

Re: La dissonance en musique a-t-elle son équivalent en peinture ou dans la poésie?

Message par JPS1827 »

C'est une question que je ne me suis jamais posée, mais que je trouve très intéressante. Je ne suis pas sûr que la notion soit si subjective en musique, reste à savoir si elle est complètement acquise ou comporte une part d'inné. Je perçois intuitivement assez bien son équivalent en peinture mais je n'ai aucune source sur le sujet.

Avatar du membre
Marie-France
Pianaute
Messages : 1007
Enregistré le : mercredi 26 juin 2019 19:59

Re: La dissonance en musique a-t-elle son équivalent en peinture ou dans la poésie?

Message par Marie-France »

JPS1827 a écrit : lundi 21 août 2023 08:15 C'est une question que je ne me suis jamais posée, mais que je trouve très intéressante. Je ne suis pas sûr que la notion soit si subjective en musique, reste à savoir si elle est complètement acquise ou comporte une part d'inné. Je perçois intuitivement assez bien son équivalent en peinture mais je n'ai aucune source sur le sujet.
Concernant la subjectivité de cette notion, je vais rechercher.

A propos de la dissonance:
Abromont évoque des différences selon les pays et l'époque:
Dissonance Abromont 1.jpg
Dissonance Abromont 1.jpg (731.77 Kio) Vu 310 fois
suite Abromont:
Abromont 2.jpg
Abromont 2.jpg (648.98 Kio) Vu 310 fois
et fin:
Abromont 3.jpg
Abromont 3.jpg (241.75 Kio) Vu 310 fois
Définition plus succincte sur Danhauser:
Danhauser.jpg
Danhauser.jpg (466.19 Kio) Vu 310 fois
Concernant cette notion en rapport avec la poésie ou la peinture, une première approche sur cnrtl malgré tout pas bien développée:
https://www.cnrtl.fr/definition/dissonance

J'espère ne pas vous embêter avec ça, mais cela m'intrigue et j'avais envie de le partager avec vous, même si vous avez les doigts de pieds en éventail sur une île paradisiaque!! :D: :saint:

Avatar du membre
Hémiole
Pianaute
Messages : 890
Enregistré le : lundi 1 juil. 2019 21:08

Re: La dissonance en musique a-t-elle son équivalent en peinture ou dans la poésie?

Message par Hémiole »

Les notions de consonances ou dissonances en musique ne sont quand même pas si subjectives que ça puisqu'elles correspondent en premier lieu à la notion physique d'harmoniques ?

Pour la peinture, je n'ai pas de compétences particulières pour en parler, mais je note que de nombreux livres ou sites traitent des règles d'harmonie des couleurs, par exemple ici : https://www.aetherium.fr/secret-harmoni ... s-reussie/

Je n'ai pas cherché pour la littérature ou la poésie, c'est encore plus éloigné de mes compétences :mrgreen2:, mais je vais demander des avis éclairés...

Alain31
Pianaute
Messages : 7
Enregistré le : dimanche 20 août 2023 21:39
Prénom : Alain

Re: La dissonance en musique a-t-elle son équivalent en peinture ou dans la poésie?

Message par Alain31 »

Bonne question effectivement. J'ai d'abord envie de rappeler que le terme de dissonance renvoie par définition à l'univers des sons. Son extension à d'autres arts ne peut se faire que de façon analogique. Pour la poésie ça ne semble pas trop problématique tant la proximité avec l'univers sonore y est forte. Pour les arts plastiques ça me semble plus compliqué. Certes on peut évoquer le "bon goût" pour parler d'une harmonisation "sonnante" par le choix d'une cravate assortie à la couleur du pantalon ou par le sentiment de plénitude picturale à la contemplation d'un tableau de Turner. Mais où sont, dans ce domaine, les règles de la dissonance ? En musique des règles ont été fixées, et cela depuis Pythagore ! Mais ce n'est pas simple pour autant !
Les exemples donnés par Marie France montrent que l'opposition binaire consonance/dissonance peut être dépassée par l'utilisation de catégories intermédiaires : consonances parfaites, mixtes, imparfaites... Ensuite tout cela ne vaut qu'à l'intérieur d'un système de référence très occidental...
Mais que les pianautes veuillent bien me pardonner. Je parle d'un domaine où je n'ai aucune compétence !

Alain31
Pianaute
Messages : 7
Enregistré le : dimanche 20 août 2023 21:39
Prénom : Alain

Re: La dissonance en musique a-t-elle son équivalent en peinture ou dans la poésie?

Message par Alain31 »

Je n'avais pas vu la référence éclairante (et colorée) donnée par Hemiole

catherine
Pianaute
Messages : 966
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 22:21

Re: La dissonance en musique a-t-elle son équivalent en peinture ou dans la poésie?

Message par catherine »

En musique il ya aussi une chose intéressante c'est que octaves, quintes et quartes sont des intervalles très utilisés dans différentes cultures pourtant éloignées, au point que certains les appellent des intervalles "universels". Certainement en lien avec la physique comme tu le rappelles Hémiole.
Je ne suis pas compétente dans les autres domaines... je n'aime pas l'association du rose et du vert, ni celle du orange et du rose, certaines couleurs m'agressent littéralement... sauf que ça tient à des nuances infimes.
On pourrait parler aussi de gestes harmonieux ou dissonants. La fluidité s'oppose à la maladresse, à ce qui est saccadé, et pourtant quelles belles toccatas nous entendons parfois ....

Avatar du membre
Marie-France
Pianaute
Messages : 1007
Enregistré le : mercredi 26 juin 2019 19:59

Re: La dissonance en musique a-t-elle son équivalent en peinture ou dans la poésie?

Message par Marie-France »

Hémiole a écrit : lundi 21 août 2023 11:22 Les notions de consonances ou dissonances en musique ne sont quand même pas si subjectives que ça puisqu'elles correspondent en premier lieu à la notion physique d'harmoniques ?
Je suis d'accord, il y a l'explication mathématique et physique des sons. Cependant, je pense que la qualification de consonance et dissonance est un concept, tout comme la perception des couleurs, propre à notre histoire culturelle, à notre perception individuelle et collective. Et une dissonance pour nous occidentaux, n'est pas toujours perçue comme telle dans d'autres pays.
Les lois de la physique sont pourtant les mêmes.
Autre exemple, les instruments qui jouent naturellement "faux" (pour nous), ont été utilisés pendant des siècles avant que des oreilles plus averties ne s'en mêlent.
Il y donc évolution de l'écoute.

Bon enfin c'est ce que je pense. Je peux évidemment me tromper. Mais je pense que dans de nombreux domaines nos perceptions sont biaisées par nos références culturelles.
Je vais essayer de trouver quelques arguments dans ce sens.
Je vais lire ton lien sur les couleurs.

Merci Alain pour cette très juste mise au point concernant le son.
Alain31 a écrit : lundi 21 août 2023 12:05 Bonne question effectivement. J'ai d'abord envie de rappeler que le terme de dissonance renvoie par définition à l'univers des sons. Son extension à d'autres arts ne peut se faire que de façon analogique !
Effectivement je pense que tu as raison, cela ne peut être comparé que de cette façon.
Ceci dit on parle bien de tons dans les couleurs... je vais lire le lien de Hémiole sur les couleurs..

Avatar du membre
Claudia
Pianaute
Messages : 1387
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 21:39
Localisation : Pianaute des champs
Piano : Seiler 180
Schimmel 116
(Kawai ES8)

Re: La dissonance en musique a-t-elle son équivalent en peinture ou dans la poésie?

Message par Claudia »

C'est super intéressant.

Je pense qu'on peut chercher une analogie dans le fait que certaines couleurs s'attirent et d'autres au contraire se repoussent, donc une tension est perçue. Les couleurs découlent du prisme et forment un continuum, comme les sons, mais dans ce continuum il y a une structure. Je crois que Kandinsky parlait de "rythme" aussi en peinture. La grande différence c'est qu'en musique c'est quelque chose qui se déroule dans le temps, alors qu'en peinture c'est synchrone, le regard est affecté par un mouvement ou une tension qui se présentent immédiatement et qui creusent cet affect dans la rétine, de sorte que plus on regarde et plus on est affecté.

Avatar du membre
Marie-France
Pianaute
Messages : 1007
Enregistré le : mercredi 26 juin 2019 19:59

Re: La dissonance en musique a-t-elle son équivalent en peinture ou dans la poésie?

Message par Marie-France »

Pardon Catherine, je n'avais pas vu ta réponse.
catherine a écrit : lundi 21 août 2023 13:57 En musique il ya aussi une chose intéressante c'est que octaves, quintes et quartes sont des intervalles très utilisés dans différentes cultures pourtant éloignées, au point que certains les appellent des intervalles "universels". Certainement en lien avec la physique comme tu le rappelles Hémiole.
Pour les octaves et les quintes oui. Pour les quartes je ne sais pas. Encore qu'une quarte est une quinte renversée.
catherine a écrit : lundi 21 août 2023 13:57 On pourrait parler aussi de gestes harmonieux ou dissonants. La fluidité s'oppose à la maladresse, à ce qui est saccadé, et pourtant quelles belles toccatas nous entendons parfois ....
Oui tu as raison la dissonance peut être analogiquement associée à d'autres choses.

J'ai lu l'article d'Hémiole, très intéressant, où il est question du choix des couleurs par rapport au cercle chromatique pour les graphistes, les peintres...
c'est dingue! Quand on y pense, nos écrans, tout ce qui est produit par l'humain autour de nous possède des couleurs et nous influence dans notre perception du monde, nous enracine dans des règles instaurées (qui peuvent être heureusement modifiées)... comme la musique.

J'ai trouvé également cet article aussi très intéressant sur le cercle chromatique et ce cher Newton qui a proposé de, je cite : "relier les règles fondamentales de la lumière à celles de la gamme musicale composée de 7 notes" ....
https://www.radiofrance.fr/francemusiqu ... ue-4879280

Répondre