Les métronomes de Ligeti

concerts, publications, radio, disques...
Répondre
Avatar du membre
Marie-France
Pianaute
Messages : 1039
Enregistré le : mercredi 26 juin 2019 19:59

Les métronomes de Ligeti

Message par Marie-France »

Le défi du jour: écouterez-vous en entier? :D:

À défaut d'apprécier, de quoi s'interroger sur l'art:



À la limite avec des métronomes Soprano, Alto, Baryton et Basses... :kloun:

Avatar du membre
Lee
Administratrice
Messages : 2031
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:15
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Les métronomes de Ligeti

Message par Lee »

Ouf, j'ai eu besoin d'écouter l'Allegretto scherzando de Beethoven pour nettoyer mes oreilles et apaiser le cœur après juste quelques secondes de ta vidéo !

Avatar du membre
Marie-France
Pianaute
Messages : 1039
Enregistré le : mercredi 26 juin 2019 19:59

Re: Les métronomes de Ligeti

Message par Marie-France »

Désolée Lee. J'aurais dû prévenir pour les oreilles sensibles.
Mais tu sais que Beethoven adorait le métronome.
Si tu veux il y a la partition ici :mrgreen: :

https://www.schott-music.com/fr/poeme-s ... 38699.html

et Wikipédia nous informe que lors de sa création en 1963, l'œuvre, qui devait être retransmise à la télévision, a tant fait scandale qu'elle a été remplacée par un match de foot...

Avatar du membre
Chantal
Pianaute
Messages : 737
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 22:58
Localisation : Marseille
Piano : Schimmel S 116 Twin Tone

Re: Les métronomes de Ligeti

Message par Chantal »

J'ai tout écouté jusqu'à la fin ! Q'est-ce j'ai gagné ???

Ce qui m'a incitée à tout écouter, c'est la description particulièrement absconse que Ligeti donne de sa partition (c'est dans lien donné par Marie-France) :

“L'idée formelle de la pièce est celle d'une interaction entre les rythmes individuels périodiques déterminés et une structure polyrythmique générale très complexe. Bien sûr, cette structure générale est indéterminée à un niveau intermédiaire car à chaque moment donné le résultat de l'addition des diverses durées des périodes individuelles est accidentel. Toutefois, elle est déterminée au niveau supérieur du développement temporel de la forme entière.
Cette forme comprend trois phases: tout d'abord uniformité, ensuite structuration progressive et de nouveau uniformité. Au début, l'uniformité est causée par un estampage collectif tandis qu'à la fin elle provient du tic-tac périodique de l'unique métronome qui reste. Les trois phases n'ont pas de limites distinctes: l'événement rythmique glisse imperceptiblement d'une phase à l'autre. Apparemment un procédé continu, il consiste en réalité en moments discontinus, car les métronomes individuels s'arrêtent soudainement, chacun pour soi. Lorsque, dans la phase clairsemée, il ne reste que peu d'instruments, la discontinuité devient audible, de la façon la plus frappante quand le dernier métronome s'arrête.
György Ligeti"


J'ai 'ai voulu voir si l'écoute me permettrait de comprendre un peu mieux… Bon, c'est une traduction, sans doute mauvaise, mais quand même, l'esprit du compositeur était un peu torturé (et tortueux) :choc:

Ceci dit, dans le domaine de la musique dite "concrète", j'ai entendu bien pire !

Avatar du membre
Claudia
Pianaute
Messages : 1435
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 21:39
Localisation : Pianaute des champs
Piano : Seiler 180
Schimmel 116
(Kawai ES8)

Re: Les métronomes de Ligeti

Message par Claudia »

On trouve sur YT la vidéo de cette première exécution en public (en tout cas je crois que c'est la première). C'est rigolo parce que c'est les années 60, donc tout le monde en grande tenue de concert, Ligeti et les exécutants en veste noire et nœud papillon, les dames en robe longue, puis on voit un peu le public, les sourires, les têtes effarées ou amusées, c'est très étonnant. Ça dure près de 20 minutes en fait. A la fin Ligeti explique ou lit ses instructions; ça je n'ai pas regardé.



Il y a une version que j'aime bien :


Avatar du membre
Marie-France
Pianaute
Messages : 1039
Enregistré le : mercredi 26 juin 2019 19:59

Re: Les métronomes de Ligeti

Message par Marie-France »

Merci Chantal d'avoir relevé ce texte.
Une deuxième lecture s'est imposée pour moi.
J'ai trouvé ça très drôle mais finalement theoriquement cohérent.
Était-il musicien ou mathématicien ?

Claudia, j'ai regardé, cette fois en entier, la première des deux vidéos que tu as mises. Le public a tenu le coup (moi aussi). Ligeti était quand même gonflé !
Moi j'aurais bien tordu le cou au dernier métronome qui n'en finissait plus...
Ceci dit, je me demande quelles conclusions il a tirées de cette expérience publique..

Je n'ai pas le courage de regarder la dernière vidéo.
Modifié en dernier par Marie-France le mardi 5 déc. 2023 21:50, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Hémiole
Pianaute
Messages : 930
Enregistré le : lundi 1 juil. 2019 21:08

Re: Les métronomes de Ligeti

Message par Hémiole »

Quand j'avais découvert cette oeuvre, j'avais écouté en entier, et j'avais trouvé ça génial ! Ne me demandez pas pourquoi, j'avoue que je serais bien en peine de donner des arguments. Peut-être parce que j'avais trouvé l'effet très méditatif ? Je vois que certaines personnes trouvent que c'est anxiogène (dans les commentaires des vidéos), des traumatisés du métronome ?

Avatar du membre
Claudia
Pianaute
Messages : 1435
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 21:39
Localisation : Pianaute des champs
Piano : Seiler 180
Schimmel 116
(Kawai ES8)

Re: Les métronomes de Ligeti

Message par Claudia »

Hémiole a écrit : mardi 5 déc. 2023 09:39 des traumatisés du métronome ?
sans doute! :mrgreen2:

J'ai bien aimé aussi quand je l'ai découverte, c'était un extrait dans un documentaire sur Ligeti.
Du coup j'étais allée chercher une version "intégrale", très esthétisante comme dans la première proposée sur le fil, disposition parfaitement symétrique, jeux de lumières etc.

J'aime beaucoup la vidéo de Washington parce que c'est un peu plus naturel dans la disposition, et très bien enregistré.

Cette pièce me fait penser à des tas de choses et surtout à des curiosités que j'avais dans mon enfance, par exemple quand la pluie commençait à tomber, je me demandais s'il y avait une "loi" dans l'accélération des gouttes, et aussi jusqu'à quel point de densité la pluie pouvait aller (le "rideau de pluie"); même chose devant les fontaines, le rythme des vagues, le bruit des feuilles, ou les mouvements des poissons dans un aquarium.
J'y trouve le même plaisir qu'en regardant une chorégraphie où beaucoup de danseurs semblent danser chacun pour soi et qu'on observe parfois des rencontres, des échos, des choses qui se passent et se dissolvent aussitôt.

Avatar du membre
Chantal
Pianaute
Messages : 737
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 22:58
Localisation : Marseille
Piano : Schimmel S 116 Twin Tone

Re: Les métronomes de Ligeti

Message par Chantal »

Claudia a écrit : mercredi 6 déc. 2023 14:18 …des curiosités que j'avais dans mon enfance, par exemple quand la pluie commençait à tomber, je me demandais s'il y avait une "loi" dans l'accélération des gouttes, et aussi jusqu'à quel point de densité la pluie pouvait aller (le "rideau de pluie"); même chose devant les fontaines, le rythme des vagues…
Mais Claudia, tu aurais dû étudier la mécanique des fluides (c'est ce que j'ai fait, je l'ai même enseignée à l'Université). Tu aurais eu toutes les réponses à tes préoccupations enfantines. Moi, c'étaient les avions qui me fascinaient…

catherine
Pianaute
Messages : 1002
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 22:21

Re: Les métronomes de Ligeti

Message par catherine »

Moi aussi j'avais bien apprécié. Je crois que c'est le côté naturel, synchronisé-désynchronisé, pluie, hasard et pas hasard, qui me plait ...

Répondre