Berceuses

les pianautes au clavier
Avatar du membre
Lee
Administratrice
Messages : 1399
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:15
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Piano : Pleyel 3bis 1925

Berceuses

Message par Lee »

À part un titre qui le dit, comment reconnaître une berceuse ? Doux et chantant, mais quel temps par exemple ? Je me posais la question comme celle d'Ibert est en 2/4 alors que j'avais pensé que c'était en 3/4 ou 6/8. J'imagine que c'est la grande partie de temps en majeur, quasiment jamais disonnant ?

Quelles sont vos berceuses préférées, jouées, sur vos listes, etc. ?

Olivier
Pianaute
Messages : 31
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 18:54

Re: Berceuses

Message par Olivier »

De caractère paisible, euphonique, avec un minimum de tension... la lenteur caractérise non seulement le tempo mais surtout le rythme de l'harmonie... avant même de penser à la dissonance et au mode, la modulation fréquente et surprenante sert à maintenir l'attention de l'auditeur, et ici cela ne l'aidera pas à "l'endormir" !

Des berceuses russes au piano me passent par la tête... ça vaut le coup de jeter une oreille à la première Etude de Lyapounov, et je pense que le dernier prélude de l'opus 23 de Rachmaninov pourrait être qualifié de berceuse (que je préfère nettement à sa transcription de la berceuse de Tchaïkovski... d'ailleurs en mode mineur).
Evidemment, celle de Chopin...
Modifié en dernier par Olivier le jeudi 29 août 2019 14:10, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Claudia
Pianaute
Messages : 1046
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 21:39
Localisation : Pianaute des champs
Piano : Seiler 180
Schimmel 116
(Kawai ES8)

Re: Berceuses

Message par Claudia »

Ah, quelles belles idées. Je suis preneuse de références, en ma nouvelle qualité de grand-mère :coeur:

Olivier
Pianaute
Messages : 31
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 18:54

Re: Berceuses

Message par Olivier »

Si l'on s'échappe plus ou moins hors du piano... bien sur la célébrissime berceuse de Brahms (il doit en exister un million de transcriptions en tout genre), et le fameux lied Gute Nacht de Schubert (encore une berceuse en mineur !... mais les clins d'oeil en majeur sont en fait encore plus bouleversants)

Avatar du membre
Lee
Administratrice
Messages : 1399
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:15
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Berceuses

Message par Lee »

Merci Olivier, l'étude de Lyapunov est très belle et parfois féérique. J'ai écoute celle-ci.

J'avoue trouver la berceuse de Chopin très fidèle à l'objectif d'une berceuse, parce que quand je l'entends, elle m'ennuie !

Sur Wiki j'ai lu que les berceuses sont souvent plutôt les registres plus aigues, et quant aux dissonances, non seulement les nourrissons ne les aiment pas, mais que ça les fait décrocher à tel point que c'est difficile de recapturer leur attention. Mais là on parle des berceuses chantées, d'ailleurs les nourrissons préfèrent écouter les berceuses non accompagnés. Alors Claudia, tu peux chanter ou jouer juste une note à la fois au piano !

Ma dernière prof a qualifié le prélude op 23 no 4 une berceuse, pour le caractère paisible et le temps de 3/4 et comment ça berce.

Les barcarolles aussi basculent mais sont plus animés et plus souvent en mineur. Je viens de découvrir cette belle barcarolle que je ne connaissais pas de Glinka :


Bon, sur cela, je vais peut-être faire une petite sieste !

Summertime
Pianaute
Messages : 179
Enregistré le : mercredi 26 juin 2019 16:34

Re: Berceuses

Message par Summertime »

La Berceuse de Mel Bonis .
Que j'avais jouée à Beuvray 2017 ... :wink:




J'aime bien la Barcarolle de Glinka.



Félicitations Claudia ! :coeur:

Vincent
Pianaute
Messages : 787
Enregistré le : mardi 25 juin 2019 01:10

Re: Berceuses

Message par Vincent »

Et cette berceuse-ci d'Alexandre Tansman (il en a écrit plusieurs autres), que j'avais jouée - très très très mal comme il se doit - à mon dernier Beuvray en 2016 (ou était-ce 2017 ?). Structurellement très simple (peu de notes, rythmes pas compliqués), mais un charme fou. Je me fais souvent plaisir à la rejouer de temps en temps.

Comme tu le sais déjà Lee, j'aime aussi beaucoup celle-ci de Chostakovitch. Une des nombreuses pièces sur ma liste de souhaits (sous-liste des pièces que me sont permises :???: )

Olivier
Pianaute
Messages : 31
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 18:54

Re: Berceuses

Message par Olivier »

Lee a écrit : jeudi 29 août 2019 14:20 Ma dernière prof a qualifié le prélude op 23 no 4 une berceuse, pour le caractère paisible et le temps de 3/4 et comment ça berce.
A la réflexion il y a de ça oui ! La partie centrale retardera cependant l'assoupissement...

Celle de Chopin est en effet hypnotique ! Tout y concourt... la pédale de ré bémol du début à la fin qui fait fi des relations tonique/dominante du thème, la pédale forte - cette fois du piano - qui enveloppe le son, le dessin du thème qui tourne sur lui même, l'usage féerique des aigus, le principe du thème et variations qui enferme encore davantage la conscience...

Il faut que j'écoute celle de Mel Bonis et les liens de Vincent...

Line-Marie
Pianaute
Messages : 957
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 22:52

Re: Berceuses

Message par Line-Marie »

Dans le recueil Film en Miniature de Martinu que je travaille , il y 6 pièces
1. Tango
2. Scherzo
3. Berceuse
4. Valse
5. Chanson
6. Carillon
J'aime bien la Berceuse

jean-séb
Pianaute
Messages : 364
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 23:22
Piano : Yamaha C3

Re: Berceuses

Message par jean-séb »

Juste en complément de ce qui a été dit, quelques précision de Wiki :
Lullabies tend to share exaggerated melodic tendencies, including simple pitch contours, large pitch ranges, and generally higher pitch. These clarify and convey heightened emotions, usually of love or affection. When there is harmony, infants almost always prefer consonant intervals over dissonant intervals. Furthermore, if there is a sequence of dissonant intervals in a song, an infant will usually lose interest and it becomes very difficult to regain its attention. To reflect this, most lullabies contain primarily consonant intervals. Tonally, most lullabies are simple, often merely alternating tonic and dominant harmonies.

In addition to pitch tendencies, lullabies share several structural similarities. The most frequent tendencies are intermittent repetitions and long pauses between sections. This dilutes the rate of material and appeals to infants' slower capacity for processing music.

Rhythmically, there are shared patterns. Lullabies are usually in triple meter or 6/8 time, giving them a "characteristic swinging or rocking motion." This mimics the movement a baby experiences in the womb as a mother moves. In addition, infants' preference for rhythm shares a strong connection with what they hear when they are bounced, and even their own body movements. The tempos of lullabies tend to be generally slow, and the utterances are short. Again, this aids in the infant's processing of the song.
https://en.wikipedia.org/wiki/Lullaby

Quant aux nombreuses berceuses possibles
https://imslp.org/wiki/Category:Berceuses
je retiens celles de Fauré, dont la première que nous avons presque tous jouée !


Répondre