Nos enregistrements

les pianautes au clavier
Répondre
josiane
Pianaute
Messages : 496
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 21:50
Localisation : Puy de dome
Prénom : Josiane

Nos enregistrements

Message par josiane »

A la demande de Josiane pour retrouver des enregistrements plus facilement, je les ai indexé dans ce premier message du fil et je vais mettre cette liste à jour régulièrement. Merci de me signaler des corrections ou des rajouts à faire.
- Lee

Catherine
Jehan Alain, Barcarolle

Coignet
Beethoven : Sonate Le Printemps, extrait du premier mouvement

JPS1827
Mendelssohn :
Romances sans paroles op. 19 n°5 et op. 67 °n2
Romances sans paroles - op. 62 n°6 Frühlingslied, op. 62 n°1, op.67 n°4 Spinnerlied
Schumann : Arabesque

Hémiole
Mendelssohn op 102 n4
Scriabine op 2 no 1

Hémiole et Lee
Gavrilin : Valse

Laure
Chopin : Nocturne op 48/1

Line-Marie
Kabewski sonate 3 mvmt 1
Gabriel Grovlez : Barcarolle
Ravel Oiseaux Tristes


Marie-France
Ravel, Menuet de la Sonatine
Sonate Posthume pour violon et piano
Mompou, Palmier d'Etoiles

Quazart
Gabriel Fauré, 1er Nocturne en mi b mineur, op.33 n°1
---

Bonsoir ces quelques réflexions que vous vous êtes sûrement déjà faites m’ont été inspirées si on peut dire par le post de Yaka qui disait qu’il n’entendait que les défauts à la réécoute de son enregistrrement de Jacques Ibert.
Jusqu’à il y a peu je ne gardais aucun enregistrement, je le réécoutais une seule fois en notant les choses à améliorer je finissais par conclure que c’était nul et j’effaçais.
Comme j’ai beaucoup de mal avec la technologie et que c’est bien plus confortable et surtout plus rapide de demander à mon mari de s’occuper de tout ça j’avais laissé plusieurs enregistrements sur ma dropbox.
Un jour prise d’une de mes envies coutumières de trier j’ai réécouté tout ça mais il y avait des enregistrements qui dataient de plusieurs mois.
Rassurez-vous je n’ai pas été subjuguée par mon jeu imparfait mais j’ai trouvé certaines choses moins mauvaises que dans mon souvenir.
Alors mes questions:
Est-ce que c’est pareil pour vous?
Combien de temps faut-il pour apprécier nos performances à leur juste valeur?
Merci de vos réponses.

Avatar du membre
Claudia
Pianaute
Messages : 972
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 21:39
Localisation : Pianaute des champs
Piano : Seiler 180
Schimmel 116
(Kawai ES8)

Re: Nos enregistrements

Message par Claudia »

Ce que tu dis me fait très plaisir, Josiane, parce que je trouve que c'est une vraie porte d'accès à ce que nous sommes quand nous faisons de la musique.
Le temps passé procure l'oubli des tensions et de tout l'appareil critique qui encombre l'esprit. L'écoute des mois ou des années plus tard se fait avec curiosité, sans idées préconçues.
Et là on entend notre musique, peut-être un peu comme les autres nous entendent.

Je vais même te dire une chose: je prends des cours et donc forcément je progresse, mais quand je réécoute des enregistrements anciens (c'est rare, mais ça m'arrive), je ne perçois pas tellement de différences par rapport à ce que je fais maintenant. Je me reconnais, c'est vraiment une sensation étrange, et ça me plaît bien. Je ne sais pas si je l'apprécie à sa juste valeur. C'est juste quelques minutes de musique.
Alors que sur le moment, je ne suis jamais contente, et en même temps je suis incapable d'avoir une relation simple avec ces quelques minutes de musique!

Avatar du membre
Lee
Administratrice
Messages : 1272
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:15
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Nos enregistrements

Message par Lee »

:oops: J'avoue être alors un sort d'extraterrestre et débile d'écoute. Parfois quand je m'enregistre, je trouve cela meilleur que quand je l'entends bien plus tard, à tel point que je me dis quelques mois ou années plus tard : mais j'ai publié ça ? :roll:
Mais ce n'est pas systématique. Peut-être que parfois au moment, je veux tellement que ça sonne d'une telle façon, que ça fausse mon écoute, ou je fixe tellement sur les soucis à vaincre qu'ils sont magnifiés. C'est compliqué, l'audition est influencé par la psychologie au moment, pour moi c'est évident. Je ne sais pas comment ajuster mon écoute pour être plus juste sauf de proposer mes enregistrements aux autres.

Line-Marie
Pianaute
Messages : 858
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 22:52

Re: Nos enregistrements

Message par Line-Marie »

Le premier enregistrement d'un morceau, c'était celui de l'impromptu op142 de Schubert, en juin 2010. Je l'avais fait à la demande Guzelia chez qui j'allais travailler 3 mois après . C'était la première fois de ma vie que j'entendais ce que je jouais au piano et ce fut un choc énorme.....
A l'époque j'avais très peu de connaissances sur ce que je suis et je me sentais très souvent complétement nulle, au piano plus qu'ailleurs. Alors quand j'ai entendu cet enregistrement , j'ai cru que ce n'était pas moi ! Et j'ai vacillé. ...
C'est grâce à Fiona Toogood que j'ai commencé à m'enregistrer régulièrement. Cette femme m'a ouvert la porte de beaucoup de mondes sans quelle sache qu'elle l'ait fait. Pour moi l'enregistrement est un outil de travail fabuleux qui me renvoie une critique neutre. Il n'est ni bon ni mauvais, il est la trace de mon jeu à un moment donné. Il met à jour mes qualités , mes défauts, mes peurs et m'aide à prendre une direction.
J'entends dans chaque enregistrement des choses que j'aime et d'autre moins et j'ai appris à m'aimer dans ce que j'entends de moi bon ou moins bon.
Quand je ré-écoute ce que j'ai joué il y a plusieurs années , j'ai l'impression que c'est toujours mieux que dans mon souvenir.

Au seul élève pianiste que j'ai eu , j'ai proposé un jour qu'il s'enregistre chez lui sur le morceau en cours de travail. Il était persuadé que ce qu'il jouait était audible pour les autres et j’essayais vainement de lui dire que son travail n'était pas assez avancé pour le présenter. Ce fut un choc pour lui, il m'a téléphoné immédiatement pour me dire qu'il était nul (ce que j'ai démenti) et il n'a pas joué de piano pendant plusieurs jours. Au cours suivant il m'a dit que plus jamais il s'enregistrerait. Puis un mois plus tard , son morceau prenait forme , je lui propose de l'enregistrer et d'écouter avec lui en regardant la partition. Courageusement il a accepté. Nous avons souligné sur la partition les parties très bonnes et celles qu'il fallait encore peaufiner et il m'a dit qu'il découvrait l'utilité de l'enregistrement et qu'il aurait désormais moins peur. Cela lui a permis de s'améliorer et se rendre compte aussi que ce n'est pas facile de jouer en public. Depuis il a arrêté complétement le piano par manque de temps.

Galadrielle
Pianaute
Messages : 64
Enregistré le : mercredi 24 juil 2019 15:44

Re: Nos enregistrements

Message par Galadrielle »

Personnellement, je suis un peu comme Lee : quand je m'enregistre et que je m'écoute juste après, j'entends les défauts certes, mais j'ai souvent l'impression/l'illusion que ce n'est pas si mal. Sans doute parce que j'entends le travail que j'ai fait sur tel et tel passage qui me posait tant de problèmes au début, et que bien que les problèmes soient en général toujours présents, je suis sensible à la nette amélioration...
Mais si j'écoute par mégarde cet enregistrement quelques mois ou années plus tard (ce que je ne fais plus justement...), je suis frappée par les erreurs, les approximation, la maladresse, l'absence de fluidité, la lenteur, le manque d'expression, bref, le côté laborieux de ma performance... c'est très déprimant. Une fois cela constaté, on a plusieurs options, soit de ne pas s'enregistrer, soit de le faire quand même, mais de garder l'essentiel pour soi; c'est ce que je tends à faire, bien qu'il m'arrive encore de publier quelque chose en cercle restreint, soit, je l'avoue, auprès d'un public conquis d'avance, genre ma mère ou ma soeur, par besoin d'approbation quelque peu puéril; soit par réel souci de recevoir des critiques constructives comme on dit, mais il faut alors que je prenne mon élan : que je me sente suffisamment forte pour accepter les dites critiques. Cela n'arrive pas souvent, d'où la rareté des publications!

JPS1827
Pianaute
Messages : 508
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:11
Localisation : Bourg-la-Reine

Re: Nos enregistrements

Message par JPS1827 »

Galadrielle a écrit : lundi 2 sept 2019 09:20 Personnellement, je suis un peu comme Lee : quand je m'enregistre et que je m'écoute juste après, j'entends les défauts certes, mais j'ai souvent l'impression/l'illusion que ce n'est pas si mal. Sans doute parce que j'entends le travail que j'ai fait sur tel et tel passage qui me posait tant de problèmes au début, et que bien que les problèmes soient en général toujours présents, je suis sensible à la nette amélioration...
Mais si j'écoute par mégarde cet enregistrement quelques mois ou années plus tard (ce que je ne fais plus justement...), je suis frappée par les erreurs, les approximation, la maladresse, l'absence de fluidité, la lenteur, le manque d'expression, bref, le côté laborieux de ma performance... c'est très déprimant.
Je trouve ça bizarre parce que j’ai l’impression inverse. Quand je viens de m’enregistrer je n’entends que les fausses notes, les faux accents, les phrasés pas exactement comme je voudrais. Si je réécoute plusieurs mois ou années après je suis parfois agréablement surpris, parfois je n’arrive même pas à retrouver les endroits qui m’avaient fait mettre cet enregistrement au rebut.

Galadrielle
Pianaute
Messages : 64
Enregistré le : mercredi 24 juil 2019 15:44

Re: Nos enregistrements

Message par Galadrielle »

JPS1827 a écrit : lundi 2 sept 2019 09:28
Galadrielle a écrit : lundi 2 sept 2019 09:20 Personnellement, je suis un peu comme Lee : quand je m'enregistre et que je m'écoute juste après, j'entends les défauts certes, mais j'ai souvent l'impression/l'illusion que ce n'est pas si mal. Sans doute parce que j'entends le travail que j'ai fait sur tel et tel passage qui me posait tant de problèmes au début, et que bien que les problèmes soient en général toujours présents, je suis sensible à la nette amélioration...
Mais si j'écoute par mégarde cet enregistrement quelques mois ou années plus tard (ce que je ne fais plus justement...), je suis frappée par les erreurs, les approximation, la maladresse, l'absence de fluidité, la lenteur, le manque d'expression, bref, le côté laborieux de ma performance... c'est très déprimant.
Je trouve ça bizarre parce que j’ai l’impression inverse. Quand je viens de m’enregistrer je n’entends que les fausses notes, les faux accents, les phrasés pas exactement comme je voudrais. Si je réécoute plusieurs mois ou années après je suis parfois agréablement surpris, parfois je n’arrive même pas à retrouver les endroits qui m’avaient fait mettre cet enregistrement au rebut.
Je pense que ta réaction inverse de la mienne s'explique au moins en partie par la différence de nos niveaux pianistiques! Tu es forcément très exigeant avec toi-même, tu entends ce que tu joues en comparant ce que tu entends à un idéal de jeu, et tu t'entends vraiment; quand je m'écoute, je suppose qu'un mécanisme de défense inconscient se met en place dans mon cerveau : si j'entendais vraiment ce que j'ai joué, je serais trop tentée de fermer le couvercle du piano. Ce mécanisme de défense, en revanche, ne se produit pas s'il y a suffisamment de temps écoulé entre ma prestation et l'écoute, sans doute parce que c'est comme si j'écoutais une autre personne (j'ai dû progresser entre-temps, cet enregistrement ne reflète plus mon niveau actuel... ces réflexions ne sont pas conscientes, tout cela se fait à mon insu et je ne suis donc pas certaine de ce que j'avance, mais cela me semble logique.)

josiane
Pianaute
Messages : 496
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 21:50
Localisation : Puy de dome
Prénom : Josiane

Re: Nos enregistrements

Message par josiane »

Merci à tous pour vos messages.
Voilà une chose que je n’ai pas évoquée:
« L’écoute par mégarde »
Lors d’un déménagement j’ai retrouvé une cassette avec juste inscrit dessus des noms de compositeurs sans plus de détails.
Je la mets dans mon lecteur, c’est un concert.
2 sonates de Scarlati, sans grand intérêt, une sonate de Haydn avec un premier mouvement un peu dur mais un beau mouvement lent, une sonate de Beethoven vraiment bien.
Là ça commence à me rappeler quelque chose; vient après une étude de Chopin... plus que ratée et là! Le déclic! C’est bien un récital que j’avais donné il y avait plus de 15 ans.
Il m’a fallu quand même minutes pour me reconnaître.

Est-ce que c’est le temps qui change notre écoute ou bien nous qui changeons? Peut-être un peu des 2.
Si j’avais su avant de l’écouter que c’était un de mes enregistrements mon oreille aurait sans doute été moins indulgente.

Laure
Pianaute
Messages : 500
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 18:58
Localisation : PACA
Prénom : Laure

Re: Nos enregistrements

Message par Laure »

Je n'ai qu'un échantillon minuscule de deux enregistrements mais je vais essayer de répondre quand même.
Le premier enregistrement, je l'avais trouvé atroce, mais je crois que c'était surtout parce que c'était la première fois de ma vie que je m'entendais au piano. Il y avait un terrible sentiment d'étrangeté, un peu comme on découvre pour la première fois le son de sa voix enregistrée, qui ne correspond pas du tout à celle qu'on entend. Je l'ai réécouté il n'y a pas longtemps et j'ai été surprise de me dire : "Eh, ce n'était pas si mal !".
Mais quand je viens de m'enregistrer, j'entends surtout les défauts, les fausses notes, etc (j'arrête, je me rends compte que je suis en train de recopier la phrase de JPS...) En fait, je me dis que ça sert surtout à ça ; l'enregistrement n'est pas une récompense et c'est sûr que si on commence à l'écouter en se disant "Chouette, je vais m'auto-charmer les oreilles" on est inévitablement déçu.
C'est peut-être pour ça que j'ai du mal à le pratiquer : c'est du labeur, précieux, exigeant, indispensable. Pas toujours facile d'être à la hauteur de tout ça pour moi.

Galadrielle, je viens de lire ta réponse avant d'envoyer mon message ; je disais que je me sentais plutôt comme JPS donc vraiment, je ne crois pas que ce soit lié au niveau de piano :kloun:

Laure
Pianaute
Messages : 500
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 18:58
Localisation : PACA
Prénom : Laure

Re: Nos enregistrements

Message par Laure »

Peut-être, Josiane, que c'est parce que plus le temps passe, plus on écoute un enregistrement comme extérieur à soi (d'ailleurs, tu dis avoir mis un temps avant de te reconnaître) , à la différence d'un enregistrement récent qui remue encore trop de questions actuelles ?
D'ailleurs, quand on écoute un enregistrement d'un autre pianaute, on n'entend pas que les défauts, bien au contraire, justement parce que c'est l'autre.

EDIT : J'ai une connexion hyper lente ce matin et en relisant la totalité du fil, je découvre des messages que je n'avais pas lus et me rends compte que j'ai dit des choses qui avaient déjà été dites. Désolée ! (C'est très agaçant en plus, d'ailleurs je me déconnecte, mon travail n'en avancera que mieux :oops: )

Répondre