retour de voyage et reprise

en vrac !
Répondre
Galadrielle
Pianaute
Messages : 64
Enregistré le : mercredi 24 juil 2019 15:44

retour de voyage et reprise

Message par Galadrielle »

Bonjour à tous, je sais que j'ai déjà récemment exprimé mes doutes quant au rapport travail/résultat me concernant au piano; or ces doutes empirent et sont en train de dévorer la motivation pourtant conséquente de toutes ces années (7 depuis ma reprise du piano). En fait c'est une accumulation de questionnements et de déceptions :
- questionnements : pourquoi je joue? Pour qui? A quoi ça sert? Est-ce que je progresse vraiment ou ai-je atteint une sorte de plafond (déjà...)? est-ce que cela me satisfait ou y a-t-il plus de frustration que de plaisir?
- déceptions : ce nocturne op 48 n1, sur lequel j'ai passé plus d'un an, eh bien ce n'est pas encore si bien que ça; cette fantaisie op 49 de Chopin, ça fait 4 mois que je suis dessus et j'en suis à peine au tiers (et ce n'est pas le tiers le plus difficile); j'ai passé plusieurs mois à essayer consciencieusement de faire des progrès en déchiffrage en m'astreignant au moins 4 fois par semaine à 20 minutes de lecture, et les progrès sont assez peu spectaculaires (par rapport à mes attentes); en fait cela illustre bien mon problème : j'attends toujours plus que ce à quoi j'arrive en réalité, en terme de jeu, de lecture, de tout. Je n'arrête pas de me décevoir. Déception immense là encore, de réaliser que je ne monte en aucun cas un "programme" au fur et à mesure de mon apprentissage : les morceaux que j'ai su jouer, eh bien 6 mois après je ne les sais plus du tout. Certes si je les travaille à nouveau ça va plus vite, mais ça prend quand même plus que quelques jours... cet aspect là est vraiment décourageant : à aucun moment je ne peux jouer plus de 20 minutes de suite, au grand maximum, puisque je n'ai jamais plus de deux morceaux vraiment maîtrisés dans les doigts en même temps (et encore... ça dépend de ce qu'on entend par là...)

Le résultat de ce lent processus de doutes et de déceptions, qui a commencé il y a quelques mois je dirais, c'est que, après 15 jours de montagne pendant lesquels le piano ne m'a absolument pas manqué, je suis revenue chez moi avec l'impression d'avoir le devoir (et non le désir) de m'y remettre, voyant se dresser devant moi la montagne autrement plus difficile à escalader des deux morceaux que j'avais en cours avant de partir et que j'avais pratiquement oubliés (enfin j'exagère, mais ça a quand même été difficile de revenir au niveau précédent)...
J'aime toujours le son du piano; d'ailleurs la première fois que j'ai joué à nouveau, j'ai été saisie par la beauté de la résonnance de chaque note, je me suis surprise à attendre la fin du son, juste pour le plaisir. Donc je me dis que mon cas n'est peut-être pas complètement désespéré mais je ne sais plus du tout quoi faire.
Hier soir, suite à un concours de circonstances assez inhabituel, je me suis trouvée avec une heure et demie devant moi pour faire du piano. Eh bien j'en ai été ennuyée. Je me suis demandé si je n'avais vraiment pas autre chose de plus urgent à faire - ma fille n'avait-elle vraiment pas de devoirs? Ne fallait-il pas que je rappelle le plombier? Et si je continuais plutôt un peu à comparer les modèles de smartphone pour avancer dans mon choix? Bref vous voyez le genre. Alors qu'il y a, mettons, un an, j'aurais été contente d'avoir cette plage de temps supplémentaire, comme un cadeau, pour jouer en paix... d'ailleurs je ne pense plus jamais "jouer du piano"; je pense "travailler le piano". A la place j'ai juste envie de me vautrer sur mon canapé avec un livre, voire, un magazine parce que c'est moins fatiguant... Help...!

Frangin
Pianaute
Messages : 179
Enregistré le : lundi 11 nov 2019 19:35

Re: retour de voyage et reprise

Message par Frangin »

Je me retrouve un peu dans ce que tu écris mais je me reprends assez rapidement car la passion l'emporte sur le découragement. Nous passons tous par là et cette impression de ne pas avancer aussi bien qu'on le voudrait est on ne peut plus frustrant mais'nous savons au fond de nous que le travail régulier et quotidien finira par payer et ravivera la flamme... car il reste toujours une étincelle :wink: . Pour certains, comme moi, le processus est trèèèès long mais je me dois d'entretenir cette détermination pour atteindre le but que je me suis fixé avec cette liste d'oeuvres inaccessibles que je rêve de jouer un jour. Pas à pas, même si ceux-ci ne sont que des pas de lilliputiens, j'avance sur ce parcours semé d'embûches, trébuche souvent, me relève non sans mal parfois et poursuis mon chemin sur cette route merveilleuse que beaucoup n'ont pas la chance de connaître.
Tous mes encouragements t'accompagnent :smile:
Chopin is the only dead man that makes me feel alive. (Frangin)

Avatar du membre
Hémiole
Pianaute
Messages : 590
Enregistré le : lundi 1 juil 2019 21:08

Re: retour de voyage et reprise

Message par Hémiole »

Ton problème Gabrielle me semble être lié à des attentes trop exigeantes qui sont forcément déçues. Je sais que tu as déjà dit que ce qui te motive ce sont des morceaux complexes et difficiles. Mais la difficulté annule finalement ta motivation. Il n'y a peut être pas de solution à cette équation pour toi. Mais la piste s'il y en a une est de développer le plaisir de jouer et de travailler. Tu l'as aperçu en retrouvant le plaisir des sonorités de ton piano.
Pourquoi on fait ça ? Bien sûr il faut y trouver du sens. J'ai lu plusieurs livres qui évoquent cette question et alimentent ma motivation. Je ne suis pas chez moi, donc je ne peux pas te donner les références de suite. Et chacun trouve son propre sens à cette quête inaccessible. A discuter peut-être dans un fil spécifique, ça en vaut la peine. A bientôt donc.
"Les arts sont le plus sûr moyen de se dérober au monde ; ils sont aussi le plus sûr moyen de s'unir avec lui."
Franz Liszt

Avatar du membre
Lee
Administratrice
Messages : 1399
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:15
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Piano : Pleyel 3bis 1925

Re: retour de voyage et reprise

Message par Lee »

Galadrielle a écrit : vendredi 15 nov 2019 09:05 après 15 jours de montagne pendant lesquels le piano ne m'a absolument pas manqué, je suis revenue chez moi avec l'impression d'avoir le devoir (et non le désir) de m'y remettre, voyant se dresser devant moi la montagne autrement plus difficile à escalader des deux morceaux que j'avais en cours avant de partir et que j'avais pratiquement oubliés (enfin j'exagère, mais ça a quand même été difficile de revenir au niveau précédent)...
Galadrielle a écrit : vendredi 15 nov 2019 09:05 J'aime toujours le son du piano; d'ailleurs la première fois que j'ai joué à nouveau, j'ai été saisie par la beauté de la résonnance de chaque note, je me suis surprise à attendre la fin du son, juste pour le plaisir. Donc je me dis que mon cas n'est peut-être pas complètement désespéré mais je ne sais plus du tout quoi faire.
Bonjour Galadrielle,
Je pense que la clef se trouve un peu en creusant dans tes deux phrases. Je crois que des morceaux qui représentent des grands défis pour nous ne sont pas de tout comme grimper une montagne. Ce n'est pas par une volonté et un entraînement physique de fer qu'on va arriver, ce n'est pas par chaque petit pas qu'on avance forcement vers le sommet, et ce n'est pas une destination. Je vois les morceaux challenges plutôt comme aller dans un pays étranger sans parler la langue pour survivre et puis pour bien vivre. Donc déjà par rapport quelqu'un qui parle la langue, on est désavantagé, on va prendre plus longtemps pour juste émettre les mots correctement, et il y a tellement à apprendre ! Et puis si on s'énerve après quelque temps ou on s'impatiente par notre progrès en comparant avec des speeches parfaites d'une comédienne de langue native et comment on est loin de même résultat, alors on est mal barré...

Si on veut pouvoir arriver rapidement avec un résultat exacte, si on risque d'abandonner à cause de manque de la motivation ou de la patience, il vaut mieux rester dans le pays ou aller dans un pays qui parle une langue qu'on parle déjà : je veux dire les beaux morceaux qu'on adore et qu'on peut jouer facilement (relative aux défis) juste pour le plaisir.

Désolée, je crois que je radote un peu par rapport la dernière fois que tu as soulevé le même sujet, mais je n'ai pas eu l'impression que tu as essayé voir les beaux paysages proches entre temps…

Je vois que d'autres ont écrit entre temps, Hémiole fait écho un peu à ce que je voulais dire.

Galadrielle
Pianaute
Messages : 64
Enregistré le : mercredi 24 juil 2019 15:44

Re: retour de voyage et reprise

Message par Galadrielle »

Lee a écrit : vendredi 15 nov 2019 12:43
Si on veut pouvoir arriver rapidement avec un résultat exacte, si on risque d'abandonner à cause de manque de la motivation ou de la patience, il vaut mieux rester dans le pays ou aller dans un pays qui parle une langue qu'on parle déjà : je veux dire les beaux morceaux qu'on adore et qu'on peut jouer facilement (relative aux défis) juste pour le plaisir.
Merci Lee, je comprends bien. Pour le moment je n'ai pas trouvé de morceaux que j'adore et que je pourrais jouer facilement. Sans doute faudra-t-il cependant que je creuse cette piste. Ma prof m'avait parlé des préludes de Scriabin. Pourquoi pas, j'en ai écouté certains que j'ai trouvé beaux mais je ne peux pas dire que je les ai "adorés"... mais peut-être l'amour peut-il venir après le mariage (si la cérémonie n'est pas trop longue !!)

Avatar du membre
Lee
Administratrice
Messages : 1399
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:15
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Piano : Pleyel 3bis 1925

Re: retour de voyage et reprise

Message par Lee »

Avec un morceau pas très difficile et pas très long, ce n'est pas le mariage, c'est une liaison ! :wink:

Mais peut-être qu'on doit creuser des morceaux que tu pourrais peut-être aimer.
Tu as déjà joué le prélude tube op 3 no 2 de Rachmaninoff ?
Et connais-tu ses pâquerettes ?


Et que penses-tu de Pavane pour Ravel ? Je ne suis pas fan de Ravel mais il est sur ma liste pour un jour.


Tu as déjà joué des préludes de Chopin ? Il y a un monde dans le 4ème et le 6ème...

Galadrielle
Pianaute
Messages : 64
Enregistré le : mercredi 24 juil 2019 15:44

Re: retour de voyage et reprise

Message par Galadrielle »

Merci Lee, j'ai écouté les trois morceaux (je connaissais déjà le prélude de Rachmaninov et c'est vrai que j'ai déjà eu envie de le jouer même si c'est en effet un "tube"..:-))
Mais les deux autres, ils me plaisent bien aussi.
Je dois dire que les préludes de Chopin en revanche ne me passionnent pas. Mais je pense que je vais parler avec ma prof dès demain de commencer un de ces trois morceaux en // de la fantaisie op 49 qui est tellement interminable...!!
Un grand merci d'avoir pris la peine de répondre et de donner des idées, j'étais vraiment en panne et ça devrait aider à relancer la machine :-)

Avatar du membre
Lee
Administratrice
Messages : 1399
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:15
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Piano : Pleyel 3bis 1925

Re: retour de voyage et reprise

Message par Lee »

Il y a un autre élément que j'avais pensé lors des discussions autour de la rencontre hier, j'ai pensé à ce fil et je reviens donc pour l'évoquer. Je crois que quand on entame des morceaux grands défis, une excellente prof est absolument essentielle : pour valider le choix comme projet, pour donner des astuces et des conseils en continu, pour entendre et nous signaler ce qui ne va pas, pour vérifier la progression, et pour nous encourager !
Quand je vois ma prof, ça me fait un bien fou quand elle me dit que c'est amélioré et comment gérer ce qui a besoin de travail et comment le travailler. Finalement je me rends compte que sans mes profs formidables, je ne serais pas arriver à un résultat satisfaisant de tout.

Répondre