Concentration et trac?

les pianautes au clavier
Répondre
josiane
Pianaute
Messages : 544
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 21:50
Localisation : Puy de dome
Prénom : Josiane

Concentration et trac?

Message par josiane »

Trac ou déconcentration?
Voilà quelque temps que je me pose cette question.
Est-ce que je me déconcentre parce que j’ai le trac?
Est-ce le trac qui me fait me déconcentrer?
J’aurais tendance à penser pour mon cas que c’est le fait de me déconcentrer, de laisser mon esprit vagabonder qui laisse la porte ouverte au trac.
En effet si je suis bien concentrée, je n’ai presque pas d’appréhension, je pense à chaque note, à la musique et je ne m’occupe de rien d’autre.
Et vous?
Merci de nous faire partager vos expériences et vos idées.

Avatar du membre
Hémiole
Pianaute
Messages : 590
Enregistré le : lundi 1 juil 2019 21:08

Re: Concentration et trac?

Message par Hémiole »

D'après mes rares expériences, j'utilise je crois la concentration pour lutter contre le trac. Mais peut-être le trac stimule-t-il ma concentration ? Et ça aide en effet à privilégier la musique en oubliant (un peu) le public.
"Les arts sont le plus sûr moyen de se dérober au monde ; ils sont aussi le plus sûr moyen de s'unir avec lui."
Franz Liszt

floyer
Pianaute
Messages : 84
Enregistré le : lundi 27 janv 2020 13:15
Localisation : Montigny le Bretonneux
Piano : Yamaha CLP-150 (Clavinova)
Prénom : Frédéric
Contact :

Re: Concentration et trac?

Message par floyer »

Le trac me fait perdre mes moyens... cela c’est vu lors d’une audition par Skype interposé (confinement oblige) donc même avec une certaines « distance » du public.

Je me suis accroché à la partition et du coup, là où cela c’est le plus mal passé était la partie que je connaissais trop au point de la jouer sans trop lire la partition et donc n’avait plus trop l’habitude de la suivre !

Avatar du membre
Lee
Administratrice
Messages : 1399
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:15
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Concentration et trac?

Message par Lee »

J'ai du mal à piger le mécanisme entre les deux. J'ai l'impression que ça peut aller dans les deux sens : 1/ pour une raison Y on déconcentre et que ça laisse les pensées du trac nous prendre ou 2/ qu'avec le phénomène du trac, on n'arrive pas à bien concentrer.

Ce qui m'est absolument sur c'est seulement ce qui se passe quand j'ai les mains qui tremblent, qui est complètement involontaire et rien à voir avec mon niveau de concentration. Donc c'est bien les signes du trac qui me déconcentre, parce que mes mains tremblantes et incontrôlables me distraitent et je n'arrive pas à bien concentrer sur la musique mais pense aux tremblements.

Avatar du membre
Midas
Pianaute
Messages : 202
Enregistré le : samedi 6 juil 2019 22:16
Prénom : Mon vrai blaze: Patrick

Re: Concentration et trac?

Message par Midas »

C'est un peu le problème de la poule ou de l’œuf... lequel précède l'autre? Pour ma part, ce qui est sûr, c'est que c'est avant tout un problème de concentration: je suis incapable de recréer l'univers mental dans lequel je me trouve quand je joue seul, il éclate comme une bulle de savon, et je n'y vois plus rien. On peut certainement appeler "trac" ce qui provoque ça, mais dans mon cas, ce n'est pas une appréhension intense, plutôt une surtension.

Avatar du membre
Quazart
Pianaute
Messages : 60
Enregistré le : lundi 27 janv 2020 12:40
Localisation : Notre Dame du Guilo et Rueil Malmaison
Piano : Yamaha C1X, Kawaï CA67
Prénom : Patrick

Re: Concentration et trac?

Message par Quazart »

Pour ce qui me concerne, le trac est plutôt facteur de concentration : la peur (si tant est qu'elle existe) du jugement m'oblige à me concentrer sur ce que je vais présenter. L'excès de concentration étant un état tout à fait inhabituel... ça coince plutôt dans les passages les mieux maitrisés.
C'est typiquement ce qui se produit lorsque je m'enregistre...

Je préfère parler de relâchement, de décontraction : je joue pour moi, personne ne me juge, un pain est vite oublié etc etc ... expérimenté lors de "soirées cabaret" dans un centre de vacances étant jeune adulte, sur un piano-épave innommable où toute fausse note était indiscernable des justes, devant une centaine de personnes du même âge pour qui tout ce qui importait était de participer. Idéal pour ôter tout complexe. Ca m'est resté !
J'ignore si ce relâchement serait possible devant un jury, sans doute non, et je ne tiens pas tant que ça à vérifier...

Répondre