Comment aborder des œuvres "au-dessus" ?

les pianautes au clavier
Avatar du membre
Lee
Administratrice
Messages : 1272
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:15
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Piano : Pleyel 3bis 1925

Comment aborder des œuvres "au-dessus" ?

Message par Lee »

Bonjour,

J'avais envie de partager nos moyens pour les œuvres plus difficiles que ce qu'on est habitué à jouer.

Par un peu d'expérience, j'ai compris que ce qui m'aide énormément, c'est les conseils de mes amis de piano (merci à vous !), de la travailler avec ma prof, d'écouter d'autres interprétations, de lire les bons analyses ou guides sur l'œuvre.
Pour partager le fun, je permets de traduire ce que je venais de lire d'une personne que je trouvais normalement flegmatique sur l'œuvre que j'ose irrévérencieusement de toucher :
Il faut tirer sur les fanfarons au clavier qui s'agitent sur le thème
Keyboard swooners who maul it about should be shot
:peur: OK, ça ne m'a pas beaucoup encouragée ou aidée mais merci quand même. :tape:

Par contre, de mon côté toute seule sans conseils des autres, je me rends compte ne pas vraiment faire grande chose différemment. Ma lecture à vue est plus laborieuse et longue pour tirer quelque chose que je reconnais, et je m'avais donné beaucoup plus de temps pour avancer et sans date fixe, alors la patience est d'emblée plus présente. Mais concrètement, je ne fais rien de différent quand je travaille ce qui est largement "au-dessus de mon niveau". J'ai peut-être tort, avez-vous recours aux stratégies ou autre différent que d'habitude ? Merci.

Line-Marie
Pianaute
Messages : 858
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 22:52

Re: Comment aborder des œuvres "au-dessus" ?

Message par Line-Marie »

Quand je sais que j'aborde une œuvre difficile , je m'oblige à aller travailler avec la prof que j'aime bien et cela m'oblige à aller aussi loin que je peux.
J'essaie de faire des enregistrements réguliers et je les écoute avec une oreille intransigeante.
Je poste cet enregistrement parfois à une personne qui sera capable de m'aider à distance. Je note alors les conseils sur ma partition et je continue mon travail.
Quand le découragement arrive, je me focalise sur les autres œuvres en chantier.
Puis lorsque je reviens sur l'œuvre difficile, parfois avec appréhension, je constate toujours qu'il y a des petits mieux et cela m'encourage à poursuivre le travail.

josiane
Pianaute
Messages : 496
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 21:50
Localisation : Puy de dome
Prénom : Josiane

Re: Comment aborder des œuvres "au-dessus" ?

Message par josiane »

Peut-être qu’il faudrait travailler en même temps une pièce biene en dessous de notre niveau et revenir à la pièce difficile.
Tout en gardant à l’esprit qu’on va mettre du temps et qu’on ne la jouera peut-être jamais en public.

Avatar du membre
Lee
Administratrice
Messages : 1272
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:15
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Comment aborder des œuvres "au-dessus" ?

Message par Lee »

Merci Line-Marie et Josiane.

Vos réponses m'aident à me rendre compte que je dois chercher un autre petit morceau "facile"...

Avatar du membre
Hémiole
Pianaute
Messages : 532
Enregistré le : lundi 1 juil 2019 21:08

Re: Comment aborder des œuvres "au-dessus" ?

Message par Hémiole »

Ça me paraît nécessaire de travailler en même temps soit quelque chose de plus facile, soit au moins d'entretenir des morceaux déjà travaillés, pour la satisfaction et le plaisir.
Pour le morceau "difficile", en terme de méthode de travail, peut-être que cela oblige à travailler encore plus par courtes sections de quelques mesures, au lieu de " survoler" l'ensemble. Pour travailler plus en profondeur.
Et bien sûr accepter la patience, et prévoir qu'il y aura d'autres périodes de travail de cette pièce dans ta vie, que tu es dans une période de travail parmi d'autres, entrecoupées de pauses plus ou loin longues.
"Les arts sont le plus sûr moyen de se dérober au monde ; ils sont aussi le plus sûr moyen de s'unir avec lui."
Franz Liszt

JPS1827
Pianaute
Messages : 508
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:11
Localisation : Bourg-la-Reine

Re: Comment aborder des œuvres "au-dessus" ?

Message par JPS1827 »

En ce qui concerne les œuvres "trop difficiles", il y a souvent deux étapes (l'idéal serait d'éviter la première). Souvent on commence par essayer de jouer les passages difficiles comme on peut, avec souvent une impression de "forcer", avant de se rendre compte qu'il faut chercher des solutions plus "élégantes". Je pense qu'il faut chercher des solutions qui passent sans effort dès le début en fait, il faut essayer d'avoir cette présence d'esprit. Quand le morceau s'y prête avec des parties bien individualisées aux deux mains il ne faut pas hésiter à travailler quelques jours mains séparées pour obtenir des automatismes, au besoin dans un mouvement un peu inférieur au mouvement d'exécution final (pas trop lent non plus pour avoir tout de même une conscience exacte des gestes à effectuer). En pratique c'est très difficile de donner des conseils en général, c'est beaucoup plus pratique d'expliquer sur des morceaux particuliers.

J'ai pour ma part perdu beaucoup de temps sur des morceaux difficiles avant de me mettre à les travailler calmement. Je dirais même que le travail l'an dernier des 24 Préludes de Chopin a été la première fois de ma vie où je n'ai pas perdu une minute et où j'ai su tout de suite aller vers les solutions les plus efficaces pour mes préludes "bête noire" (comme le 19 qui n'est vraiment pas écrit pour moi à la base).

Avatar du membre
Lee
Administratrice
Messages : 1272
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:15
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Comment aborder des œuvres "au-dessus" ?

Message par Lee »

Merci pour ces perspectives JPS !
JPS1827 a écrit : mercredi 27 janv 2021 14:03 En pratique c'est très difficile de donner des conseils en général, c'est beaucoup plus pratique d'expliquer sur des morceaux particuliers.
Tout à fait, je voulais juste commencer avec un fil qui pouvait parler à tout le monde. J'espère que ça peut servir comme fil pour qu'on n'hésite pas à parler des difficultés sur son morceau particulier.

N'ayant plus des évènements concrets et surs à préparer...et en posant un peu des questions sur la vie et la mort, je pianote ce que je voulais toucher avant de mourir, la 4ème ballade que j'ai découverte pour la première fois avec ta belle interprétation. Je me suis dit que c'était la plus belle œuvre pour piano que j'ai jamais entendu de ma vie. :coeur: Alors si tu as des conseils plus particuliers, je suis preneuse !

josiane
Pianaute
Messages : 496
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 21:50
Localisation : Puy de dome
Prénom : Josiane

Re: Comment aborder des œuvres "au-dessus" ?

Message par josiane »

Tu as raison Lee de jouer une pièce qui te tient vraiment à coeur.
C’est drôle ce que tu écris moi quand j’ai entendu Jean-pierre jouer la fantaisie en fa mineur de Chopin lors d’une rencontre que tu avais organisée ça m’a donné envie de la retravailler sérieusement.
Je l’avais un peu travaillée puis laissée tomber parce quand même très difficile...
Je ne m’y suis pas encore remise mais ça viendra peut-être...

JPS1827
Pianaute
Messages : 508
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:11
Localisation : Bourg-la-Reine

Re: Comment aborder des œuvres "au-dessus" ?

Message par JPS1827 »

Pour la 4ème ballade les difficultés sont nombreuses.

Les trois premières pages demandent pas mal de travail aux deux mains. Pour la main gauche on s'arrache les cheveux à essayer de jouer des accords transparents, complets et le moins fort possible (je pense que sous le thème principal un doigté de type 5 421 542 sonnera dans l'ensemble mieux, même s'il paraît peu commode au début que 5 421 541 ou 531). La dessus la droite est difficile car le legato ne va pas de soi étant donné qu'on a des successions d'intervalles différents et qu'il ne faut donner aucun faux accent. Bref ça prend du temps. La répétition du thème avec son accompagnement dans la même main droite page 4 de l'édition polonaise) est très difficile, il faut trouver un doigté qui aille sans trop tirer sur les doigts (ne pas hésiter à changer le doigté de Paderewsky qui ne convient pas aux petites mains, avec quelques notes à prendre à la main gauche). Si tu t'y mets je pourrai t'envoyer ma partition annotée. J'avais beaucoup peiné sur le rythme du 2ème thème (page 6), bref tu as beaucoup de travail rien que pour lire, et laça sonne horriblement mal si on essaie de passer en force.

Avatar du membre
Lee
Administratrice
Messages : 1272
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:15
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Comment aborder des œuvres "au-dessus" ?

Message par Lee »

Merci beaucoup, JPS. Oui, j'ai beaucoup de travail que pour lire, c'est le stade où je suis au rythme escargot, je n'envisage pas encore jouer au tempo s'approchant comment ça doit sonner. Je ne me souviens plus pourquoi j'avais acheté cette édition que j'ai, c'est Wiener Urtext Schott. Il y a très peu des doigtés mais quand il y en a, je suis et ils me semblent bien.

Ta version annotée ne serait pas encore très utilisée au stade où je suis, on a le temps, si j'avance plus, je te la demanderai, merci.

Répondre