Trio avec piano de Rebecca Clarke

concerts, publications, radio, disques...
Répondre
Line-Marie
Pianaute
Messages : 846
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 22:52

Trio avec piano de Rebecca Clarke

Message par Line-Marie »

Chantal m'avait fait découvrir la sonate pour alto et piano de Rebecca Clarke (1er prix partagé avec Ernest Bloch - La sonate arrive première parmi les œuvres de soixante-douze participants ex æquo avec une composition d'Ernest Bloch. Coolidge déclare plus tard Bloch vainqueur. Les journalistes spéculent que Rebecca Clarke est seulement un pseudonyme de Bloch, ou au moins que ce n’est pas Clarke qui a composé ces pièces, car l’idée qu'une femme puisse composer de telles œuvres est socialement inconcevable-.

Rebecca Clarke

C'est son trio pour piano que je vous propose d'écouter , une œuvre vraiment magnifique - En 1921, Clarke fait également bonne impression lors d'un concours de Coolidge avec son trio pour piano, bien qu'elle rate encore le premier prix -

Le Trio avec Piano est une œuvre extraordinaire, d'une originalité et d'un artisanat saisissants reflétant certaines des influences les plus modernes de l'époque, notamment Ravel, Bloch et Debussy avec son atmosphère impressionniste et une utilisation habile de motifs sous une forme cyclique. Il commence par un thème sombre, dissonant et alarmant: une série de gros accords martelés au piano comme le cliquetis de cloches lourdes. Le thème est une «devise» en ce sens qu'il se reproduira tout au long des trois mouvements dans diverses transformations tout en conservant sa forme rythmique et intervallique (?). Sa ligne étroite et anguleuse se développe en un simple appel de «trompette», clair et lumineux, puis en un second thème avec un lyrisme fluide d'une grande chaleur. Le premier mouvement oscille entre les deux idées. Le mouvement lent et moyen commence par une version beaucoup plus douce de la devise étirée en longues lignes sinueuses par les cordes au-dessus de figurations de piano chatoyantes, presque comme un souvenir brumeux du premier mouvement comportant, encore une fois, la devise angulaire se transformant en le second thème lyrique désormais délicieusement raréfié. Le rondo final vigoureux introduit une troisième idée: un thème guilleret et rapide avec un caractère folklorique asiatique dérivé d'échelles de ton pentatoniques et entières, les deux lui conférant une qualité spacieuse et «bridée». Entre les récurrences de ce nouveau refrain énergétique, les deux thèmes précédents réapparaissent dans l'ordre inverse conduisant à une conclusion lumineuse et affirmative. Il est souvent suggéré que le trio de Clarke de 1921 est le reflet de la Première Guerre mondiale avec ses violentes dévastations et ses doubles séquelles de chagrin et d’espoir renouvelé.

Trio

Et sur France Musique, l'émission Musicopolis :
a consacré une émission complète lundi 5 novembre 2018
Musicopolis1
consacrera à nouveau un temps fort à ce trio jeudi 18 février 2021
Musicopolis2

Répondre