L'éducation du regard au piano

transmission, technique…
Avatar du membre
Cambium.30
Pianaute
Messages : 14
Enregistré le : lundi 28 mars 2022 09:57
Localisation : Gard
Piano : Pleyel droit modèle P de 1928

L'éducation du regard au piano

Message par Cambium.30 »

Bonjour à tous!

Difficile de trouver des informations sur l’éducation, oui l’éducation du regard lorsqu’on travaille une pièce. On trouve des milliards de choses sur l’indépendance des doigts, des mains, la souplesse du poignée et patati et patata mais personne ne parle jamais de cette question qui me semble pourtant essentielle, l’éducation du regard. Où regarder ? Quand ?...

La clé pour rattraper d’inévitables erreurs exécution et pour donner de l’émotion à notre interprétation se trouve dans notre capacité à anticiper. Regarder devant soi, comme lorsqu’on fait du vélo, est essentiel pour que le trajet qui nous conduit de la 1ère à la dernière note se passe bien.

Il y a à mon avis 2 terrains sur lesquels nous devons travailler pour mieux anticiper ou mieux pré-voir.
- travailler notre oreille (entendre avant) ;
- travailler notre regard (voir avant) .

En ce qui concerne l’ouïe, nous pouvons entendre plusieurs voix en même temps. Pour la vue, il n’est pas possible de regarder à 2 endroits en même temps. Il est donc nécessaire de faire, consciemment ou inconsciemment, des choix en sacrifiant une des 2 mains pour pouvoir se concentrer sur celle qui en a le plus besoin. Je parle de regarder la main mais il faut comprendre ici que je regarde (en avance) où doit aller la main pour la suite du morceau et non ce qu’elle est en train de faire.

Pourquoi la main gauche ?
Chopin disait : « faites de votre main gauche votre maître de chapelle ».
Pour ma part, mais également pour les pianistes avec lesquels j’ai pu en discuter, on est visiblement plus enclin à regarder notre main gauche. Je me hasarde à un début d’explication sur cette tendance :
- C’est la main qu’on entend le moins étant souvent couverte par la mélodie à droite. De ce fait la main droite est abandonnée de nos yeux car elle bénéficie d’un contrôle auditif de meilleure qualité.
- C’est la main qui se déplace le plus, notamment dans les œuvres romantiques et donc c’est celle qui a le plus de chance de faire un « canard » après un long déplacement.
- Pour ceux qui jouent d’un autre instrument où les notes sont fabriquées à la main gauche (guitare violon trompette…) ils conservent cette habitude par « déformation ».
- Y-aurait-il un rapport avec le cerveau droit ? Le cerveau droit, celui des émotions donc celui de la musique est préférentiellement en lien avec notre côté gauche. Et la main gauche, c’est celle de la couleur, des variations d’éclairage, c’est elle qui fait de la « peinture » pour donner à la main droite toute sa richesse.

Ponctuellement je regarde ma main droite par exemple pour l’exécution d’un accord plaqué après un grand déplacement. Par anticipation j’aime bien regarder la note qui va être jouée par l’index (pour caler mon accord dans l’espace), donc le mi par exemple sur un accord parfait de do.

Je suis preneur de vos réactions sur le sujet….
- Qui a creusé la question ?
- Connaissez-vous de la littérature sur le sujet ?
- Qui préfère regarder sa main droite ?
- Que visez-vous avant de plaquer un accord ?
- Me prenez vous pour un fou ??? :shock:

Avant de réagir à la discussion, essayez de monter une gamme en regardant exclusivement votre main droite, vous allez voir, le résultat est sinistre !!! Ah Ah ! :lol: :lol:

Audecello
Pianaute
Messages : 17
Enregistré le : samedi 9 avr 2022 17:43
Prénom : Aude

Re: L'éducation du regard au piano

Message par Audecello »

Cambium.30 a écrit : jeudi 28 juil 2022 11:43 Bonjour à tous!

mais personne ne parle jamais de cette question qui me semble pourtant essentielle, l’éducation du regard. Où regarder ? Quand ?...
Peut-être pas d'écrit sur la gestion du regard.
Je me souviens que mon premier prof de piano, cela remonte à plus d'un 1/2 siècle, abordait la question du regard dès l'apprentissage de la lecture afin que l'on puisse saisir le sens de la phase, puis sur les déplacements.
Cambium.30 a écrit : jeudi 28 juil 2022 11:43 En ce qui concerne l’ouïe, nous pouvons entendre plusieurs voix en même temps. Pour la vue, il n’est pas possible de regarder à 2 endroits en même temps.
A mon humble avis ce n'est pas possible quand on se trouve au même niveau des mains, mais si on se trouve à une certaine hauteur avec un champ de vision suffisant on a une vue suffisante sur le clavier pour gérer des déplacements importants aux deux mains.
Tout comme une personne surveillant de baignade juchée sur son perchoir a une vision plus étendue de la zone de baignade, le pianiste peut s'entrainer à jouer en ayant l'image intérieure du clavier. D'ailleurs il suffit de penser aux pianistes aveugles pour se rendre compte que c'est faisable.
Cambium.30 a écrit : jeudi 28 juil 2022 11:43 C’est la main qu’on entend le moins étant souvent couverte par la mélodie à droite. De ce fait la main droite est abandonnée de nos yeux car elle bénéficie d’un contrôle auditif de meilleure qualité.
D'où l'importance de travailler l'oreille dans le registre grave, et de participer à des pratiques collectives : chorales mixtes, musique de chambre.
Cambium.30 a écrit : jeudi 28 juil 2022 11:43 Pour ceux qui jouent d’un autre instrument où les notes sont fabriquées à la main gauche (guitare violon trompette…) ils conservent cette habitude par « déformation ».

Je pratique le violoncelle, l'alto, je peux te dire que je ne regarde pas ma main gauche, et heureusement car cela contribueraient à des défauts de posture, des crispations.
Ta question initiale très intéressante.
Avec le recul, je ne pense pas qu'éduquer le regard soit un objectif défini en soi, car je suis un peu comme le surveillant de baignade sur son perchoir qui a une vision globale intérieure de la situation. Et dans cette configuration c'est beaucoup plus facile d'anticiper. Cela dit cela nécessite d'avoir acquis une audition intérieure, des compétences musicales autres qu'instrumentales (oreille, analyse, pulsation intérieure, respiration, concentration, mémorisation...) mais aussi des compétences techniques : connaissances du clavier, du manche sur un instrument à cordes, gestion de l'archet.

Avatar du membre
Cambium.30
Pianaute
Messages : 14
Enregistré le : lundi 28 mars 2022 09:57
Localisation : Gard
Piano : Pleyel droit modèle P de 1928

Re: L'éducation du regard au piano

Message par Cambium.30 »

Bonjour Audecello,

Cello!!!! Ah oui moi aussi j'ai pratiqué le Violoncelle, mais trop de boulot, trop de travail de justesse, pour l'instant il se repose...
Merci pour ton retour très intéressant.
Bien sûr, sur des pièces abordables, on peut faire le surveillant de baignade je suis d'accord avec toi. Je parle de pièces où tu as besoin de faire des sauts de cabri à une vitesse folle du style asturias d'Albeniz par exemple. Et là, il suffit pas de mettre des brassards pour flotter!!!!

Audecello
Pianaute
Messages : 17
Enregistré le : samedi 9 avr 2022 17:43
Prénom : Aude

Re: L'éducation du regard au piano

Message par Audecello »

Cambium.30 a écrit : vendredi 29 juil 2022 08:55 Cello!!!! Ah oui moi aussi j'ai pratiqué le Violoncelle, mais trop de boulot, trop de travail de justesse, pour l'instant il se repose...
La justesse sur un violoncelle se travaille facilement, à condition d'avoir une bonne tenue de main gauche, un pouce de main gauche bien positionné pouce bien faire les extension correctement et un bras gauche positionné à la bonne hauteur. C'est la base. Pour les démanchés, il faut mémoriser l'intervalle physique que ta main va faire, tout en ayant conscience de l'intervalle musical.
Sur une corde il n'est pas noté les emplacements des notes. Pas besoin du regard sur la corde. La justesse va être guidée par des sensations, des mémorisations de distances.
Cette mémorisation des distances est applicable au piano. En exercice d'échauffement , un de mes professeurs me faisait faire doigt par doigt à chaque main des sauts d'une octave, puis de 2 octaves etc... Cela aide à mémoriser les distances que la main doit faire.
Il me semble que la main réussira mieux son déplacement si en amont un travail de mémorisation des distances a été fait.
A mon humble avis, si le regard est mobilisé inconsciemment à chaque étape du travail, il ne reste qu'un outil qui n'est peut-être pas le plus essentiel.
Cela dit, il reste intéressant de mobiliser le regard et de travailler à élargir son champ visuel.
C'est intéressant quand on fait de la musique de chambre de voir ses partenaires.
Cambium.30 a écrit : vendredi 29 juil 2022 08:55 Bien sûr, sur des pièces abordables, on peut faire le surveillant de baignade je suis d'accord avec toi. Je parle de pièces où tu as besoin de faire des sauts de cabri à une vitesse folle du style asturias d'Albeniz par exemple. Et là, il suffit pas de mettre des brassards pour flotter!!!!
C'est dans cette optique (pièces difficiles) que j'ai répondu. Pour réussir le regard ne suffit pas. C'est le cerveau qui commande tout, qui est le chef d'orchestre qui dirige consciemment en avance en se servant de tous les outils mis en oeuvre lors du travail. Le regard, pour moi, n'est qu'un outil, ce n'est pas lui qui va faire que le déplacement va être réussi.

Avatar du membre
Lee
Administratrice
Messages : 1612
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:15
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Piano : Pleyel 3bis 1925

Re: L'éducation du regard au piano

Message par Lee »

Cambium tes questions sont très intéressantes et bien sûr tu n'es pas fou. :wink:

J'imagine que tu parles de quand l'oeuvre est su par cœur ? Parce que de mes souvenirs ce qui me dérangeait le plus dans le regard était quand je suis passé de lecture de la partition à jouer par cœur, c'était comme si le pouvoir de regarder mes mains était une distraction plus qu'autre chose. Je t'avoue que l'entraînement du regard au piano ne m'a jamais semblé important, j'ai pensé que le mieux serait le pouvoir de jouer sans regarder. Chopin jouait dans le noir, non ?

J'ai l'impression de regarder plutôt ma main droite (je suis droitier) mais je ne suis pas sûre. Peut-être à part les déplacements, je regarde plutôt dans le sens du trait de la main qui doit bouger le plus, finalement.

Avatar du membre
Cambium.30
Pianaute
Messages : 14
Enregistré le : lundi 28 mars 2022 09:57
Localisation : Gard
Piano : Pleyel droit modèle P de 1928

Re: L'éducation du regard au piano

Message par Cambium.30 »

Lee a écrit : vendredi 29 juil 2022 13:01 J'imagine que tu parles de quand l'oeuvre est su par cœur ?
Bonjour,

Oui bien sûr je parle des partitions connues par coeur, et des fois, on a pas le choix tellement ça va vite et tellement tes mains font des voyages, si tu travailles Asturias par exemple, à moins d'être un pro de chez pro, tu n'as plus les moyens de regarder la partoche!!!!

Audecello
Pianaute
Messages : 17
Enregistré le : samedi 9 avr 2022 17:43
Prénom : Aude

Re: L'éducation du regard au piano

Message par Audecello »

Cambium.30 a écrit : vendredi 29 juil 2022 13:55 Oui bien sûr je parle des partitions connues par coeur, et des fois, on a pas le choix tellement ça va vite et tellement tes mains font des voyages, si tu travailles Asturias par exemple, à moins d'être un pro de chez pro, tu n'as plus les moyens de regarder la partoche!!!!
Jouer PC quand c'est possible c'est tellement mieux. Je parle du PC obtenu par un travail efficace, pas celui obtenu par la répétition passive.
Le travail efficace, conscient, celui qui fait appel à tous les outils à notre disposition contribue à l'obtention d'un PC solide et durable.
La partition n'est qu'un aide-mémoire. Cela dit il est parfois judicieux pour une pièce de musique de chambre d'avoir le conducteur sous les yeux, ce qui n'empêche pas de connaitre sa partition PC.
Lee a écrit : vendredi 29 juil 2022 13:01 Parce que de mes souvenirs ce qui me dérangeait le plus dans le regard était quand je suis passé de lecture de la partition à jouer par cœur, c'était comme si le pouvoir de regarder mes mains était une distraction plus qu'autre chose.
Intéressant. Cela a-t-il une incidence sur ta concentration ?

Cela dit on peut gérer les déplacements sans regarder en mémorisant les intervalles de déplacements de la main, des angles d'ouverture bras et avant-bras sans oublier d'intégrer au travail de mémorisation la vitesse du déplacement dans le rythme à différent Tempi.
Autrement dit, il est judicieux quelque soit le niveau de la pièce, d'avoir une vue d'ensemble (vue d'avion) pour bien cerner les objectifs du travail à fournir et de pouvoir faire une fiche de travail et pour être soi-même le chef d'orchestre qui contribuera à obtenir une interprétation bien maitrisée.
Cela permet de gagner du temps
Exemple

ALBENIZ - Asturias :
Carrure de 4 mesures
Travail de la main droite :
Déplacement de main droite
de la mesure 17 à 49 : la main droite joue de octaves et sur le 1er temps de la mesure à partir de la mesure 25 des accords sur les 3 premières mesures de chaque carrure. Ces accords sont au nombres de 2 : Ré Majeur et sol mineur, mais on a toujours l'octave entre 1 et 5.
De plus on peut observer que si l'on est bien assis face au "do" (1ère ligne sous la portée en clé de sol) les deux mains vont jouer des octaves (avec accord ou sans accord) à même distance.Les deux mains parcourent la même distances en mouvement contraire.
Et cerise sur le gâteau, il est possible, sauf champ de vision insuffisant, de voir les 2 mains.
Ce qui me semble plus important est de travailler la distance du déplacement des deux mains dans le rythme.
Je mettrais dans ma fiche, si je travaille ce morceau, de travailler la première note de chaque mesure suivie de la seconde, puis la dernière note de la mesure suivie de la 1ère note de la mesure suivante,
puis les deux premières notes, les suivantes chantées ou parlée, ou entendues intérieurement, la dernière note de la mesure enchainée à la 1ère note de la mesure suivante etc..., toujours avec le regard fixé au milieu car mon champ visuel me le permet et cela me permet de mieux gérer les mouvements contraires.
etc...

Avatar du membre
Lee
Administratrice
Messages : 1612
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:15
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Piano : Pleyel 3bis 1925

Re: L'éducation du regard au piano

Message par Lee »

Bravo Audecello pour ce qui me semble les très bons conseils même si je n'ai pas travaillé ce morceau.
Audecello a écrit : vendredi 29 juil 2022 16:00 Intéressant. Cela a-t-il une incidence sur ta concentration ?
Oui, probablement, c'était un changement d'habitude déstabilisant.

catherine
Pianaute
Messages : 738
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 22:21

Re: L'éducation du regard au piano

Message par catherine »

Intéressante discussion. Pour mon apprentissage enfant, je me souviens vaguement de "ne pas regarder ses mains" mais sans certitude. Je ne sais pas quelle main je regarde habituellement le plus, je crois surtout que je ne les regarde quasiment pas, car j'ai comme une sorte de circuit direct "partition-mouvement", à tel point que pour apprendre par coeur cela me perturbe de voir mes mains, j'en perds certains repères et dois apprendre à en regagner (et après en revanche c'est tout bénéf). Mais je les regarde quand même pour les grands déplacements. J'ai tenté l'expérience de monter une gamme en regardant main gauche puis main droite, pas de souci. En redescendant c'est un peu plus difficile en regardant ma main droite mais rien de très intéressant. Je suis gauchère et cela change sans doute des choses.
Maintenant comment éduquer le regard, je ne sais pas. Je pense qu'on gagnerait à davantage ressentir le déplacement sans les regarder avec la sûreté des pianistes qui ne voient pas et qui prennent des repères physiques très rapidement avec leurs mains, cela m'a toujours intéressée de les voir effleurer et repérer les touches très précisément. Je pense que cela dépend de chacun mais que prendre conscience de comment on regarde, de ce qu'on regarde, et comment on peut le modifier est certainement une recherche intéressante à faire.
En ce qui concerne le jeu public ou le jeu "abouti", je ne joue pas entièrement par coeur mais j'ai une partie de par coeur et une partie de repère de regard sur la partition (à apprendre sinon risque de se perdre ...)

catherine
Pianaute
Messages : 738
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 22:21

Re: L'éducation du regard au piano

Message par catherine »

petit ajout: je joue de la flute traversière aussi. On ne voit rien, aucune main, aucun doigt ! il existe tout autant un circuit du regard partition vers la position, et si on veut jouer par coeur il faut apprendre autrement,en ressentant bien davantage les combinaisons de positions des doigts et de chaque main (c'est étrange car on mélange très facilement la gauche et la droite en raison des combinaisons, même si on a bien travaillé les schémas d'indépendance avec plus de 40 ans de piano avant ...)

Répondre