Feed-back sur l'atelier Mémorisation

transmission, technique…
Répondre
Avatar du membre
Marie-France
Pianaute
Messages : 983
Enregistré le : mercredi 26 juin 2019 19:59

Feed-back sur l'atelier Mémorisation

Message par Marie-France »

Puisque Denis le propose (merci Denis pour ce topo très bien écrit) voici quelques pensées qui me viennent en lisant le CR.
Dans ce paragraphe:
" Les débutants, pour progresser sont contraints de fragmenter cet apprentissage de façon à apprendre d’emblée sans erreur de notes, sans erreur d’accord, sans erreur de liaison, sans erreur de nuances ou d’accentuation, sans erreur de pédale. Il n’y a rien de plus difficile que de désapprendre un geste inexact. "

Je pratique cela systématiquement quoique je ne sois pas débutante et je trouve cela extrêmement efficace. C'est notre impatience (enfin la mienne) qui est ici notre ennemie. D'ailleurs c'était ainsi que nous faisions au Conservatoire. Après il faut déterminer ce qu'est la lenteur car c'est une notion très vague qui s'avère très différente d'une personne à l'autre.

catherine
Pianaute
Messages : 935
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 22:21

Re: Feed-back sur l'atelier Mémorisation

Message par catherine »

Cela résonne avec mon cours de flûte hier où nous avons pris le temps de faire des arpèges lentement et de travailler le son: rien de très innovant mais:
- c'était la 1e fois que je me posais vraiment de la journée, cela m'a fait du bien tout de suite
- mon impatience à moi me pousse, lorsque je veux travailler un instrument, à me jeter sur la partition...
- les bénéfices sur la suite ont bien sûr et sans surprise été immédiats (et je fais l'hypothèse qu'ils sont durables... si répétés)

Avatar du membre
Claudia
Pianaute
Messages : 1358
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 21:39
Localisation : Pianaute des champs
Piano : Seiler 180
Schimmel 116
(Kawai ES8)

Re: Feed-back sur l'atelier Mémorisation

Message par Claudia »

en tant qu'escargot patenté j'adore la lenteur dans le travail :)
Pour moi c'est dans le travail hyper lent, hyper attentif à tous le détails et en écoutant toutes les rencontres verticales et les lignes horizontales que surgissent les surprises, les émerveillements, les idées.
Ce que je trouve difficile c'est qu'il faut avoir la patience d'en rester là tant que le geste n'est pas confortable, et ça aussi ça me prend du temps.
C'est à dire qu'en isolant les fragments, j'entends, j'apprécie et j'aime, mais je ne suis pas encore à l'aise, la main n'est pas forcément détendue, et il est inutile d'aller plus vite tant qu'il n'y a pas cette sensation de confort. En tout cas pour moi ça ne sert à rien d'apprendre par cœur ou d'accélérer à ce stade. Et quand il y a le confort je travaille le jeu rapide aussi par fragments. Si je décide d'apprendre par cœur ça vient après.
Là je travaille une sonate de Scarlatti (K 8) et je pense que je vais apprendre par cœur chaque main séparément. Le morceau demande ça je pense, chaque main a une ligne de tension spécifique donc je pense que ça vaut le coup de procéder ainsi. Je verrai dans quelques jours à mon premier cours sur ce morceau si c'est la bonne méthode ou pas :?:

Avatar du membre
Lee
Administratrice
Messages : 1922
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:15
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Feed-back sur l'atelier Mémorisation

Message par Lee »

Merci Catherine et Denis pour le CR que j'avoue ne pas avoir encore fini à lire.
Marie-France a écrit : jeudi 23 nov. 2023 13:35 Il n’y a rien de plus difficile que de désapprendre un geste inexact.
Histoire de ma vie pianistique :mrgreen:
Oui, je suis impatiente, je pense avoir jamais ne pas être obligée de réapprendre des notes, des rythmes, des nuances, des accentuations...pfff. :roll:

Avatar du membre
Marie-France
Pianaute
Messages : 983
Enregistré le : mercredi 26 juin 2019 19:59

Re: Feed-back sur l'atelier Mémorisation

Message par Marie-France »

Marie-France a écrit : samedi 25 nov. 2023 08:01 Ce passage, dont je ne remets aucunement le propos en question, m'a aussi fait rire:
" .... par séquences d’une trentaine de minutes (au-delà, notre concentration faiblit de façon spectaculaire) séparées par des activités brèves, hors piano, moins exigeantes intellectuellement (marche, activité ménagère, sport…) d’une dizaine de minutes. "
J'adore "l'activité ménagère" :mrgreen:
Ah! Passer l'aspirateur ! Rien de tel pour mémoriser Brahms! :kloun:
Par contre 10 minutes d'aspirateur pour 30 minutes de piano il y a un certain déséquilibre dans la vie du musicien. :content:

Avatar du membre
Marie-France
Pianaute
Messages : 983
Enregistré le : mercredi 26 juin 2019 19:59

Re: Feed-back sur l'atelier Mémorisation

Message par Marie-France »

Suis pas réveillée.. désolée !
Modifié en dernier par Marie-France le samedi 25 nov. 2023 08:05, modifié 1 fois.

Répondre