Comment monter un programme "long" ?

transmission, technique…
Répondre
Avatar du membre
Lee
Administratrice
Messages : 1263
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:15
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Piano : Pleyel 3bis 1925

Comment monter un programme "long" ?

Message par Lee »

Mon sujet était inspiré par ce fil de Line-Marie pour un concert à Cluny. Je pensais d'abord que Line-Marie sous-estimait ses capacités pour ne pas sentir pouvoir faire un programme de 20 minutes, parce que j'ai déjà entendu plusieurs morceaux longs qui font 20 minutes. Puis je me suis dit, en fait, j'ai aussi 20 minutes de musique de piano plus ou moins dans les doigts et par cœur, mais je ne sentirais pas pouvoir faire un programme non plus, enfin, ça serait très risqué de me projeter sans avoir fait même 10 ou 15 minutes pour des amis.

Du coup, ma question pour les pianistes qui ont l'habitude et l'aise de jouer des programmes longs : comment faîtes-vous ? Comment êtes-vous arrivés à pouvoir faire ? Et serait-il une question d'habitude, de monter de longueur, de temps de pratique, ou tout ça et encore ? Est-ce que je peux espérer faire un jour ? Merci pour vos lumières.

josiane
Pianaute
Messages : 484
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 21:50
Localisation : Puy de dome
Prénom : Josiane

Re: Comment monter un programme "long" ?

Message par josiane »

Je crois que l’habitude compte beaucoup dans ce genre de performance.
Il me semble que plus on joue en public, plus on est capable de jouer longtemps.
Pour les oeuvres que je « maîtrise » j’ai souvent l’impression qu’elles durent moins longtemps qu’en réalité.
Quant à faire un programme complet j’en suis bien incapable. Je pourrais peut-être faire illusion dans la première demi-heure mais je crois que la suite ne serait pas terrible.
Après il ne m’est pas arrivé souvent de jouer plus de 45 minutes ces dernières années.
J’avais fait 2 fois un programme d’une heure mais il y a bien longtemps et je ne me souviens plus très bien des sensations.
Lori tu n’as plus qu’à proposer un concert avec toutes les oeuvres que tu as dans les doigts et tu verras bien ce qui se passe.

Avatar du membre
Lee
Administratrice
Messages : 1263
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:15
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Comment monter un programme "long" ?

Message par Lee »

Merci Josiane, tu me fais comprendre que c'est aussi une question de confiance, rodage et assumer la scène. Je n'imagine vraiment pas m'infliger aux auditeurs amis pendant 20 longs minutes ! :eek:

catherine
Pianaute
Messages : 568
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 22:21

Re: Comment monter un programme "long" ?

Message par catherine »

20 minutes, c'est aussi un peu la durée qui me semble accessible en concert. Sans doute que ça ne fait pas encore trop peur et que c'est compatible avec un travail amateur (3 pièces de 6-7 minutes, ça se fait). C'est aussi celle qui permet de se plonger dans la présent mais aussi de pouvoir se reposer ensuite...
Il me semble que pour monter un programme plus long, il faut bien sûr puiser dans des pièces déjà mûries, travaillées depuis longtemps, dans lesquelles on a confiance... et qu'il restera quand même à reprendre en détail. Il y a la notion de tuilage entre du travail récent et du travail déjà avancé.

JPS1827
Pianaute
Messages : 507
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 19:11
Localisation : Bourg-la-Reine

Re: Comment monter un programme "long" ?

Message par JPS1827 »

Il arrive qu'on doive monter un programme uniquement avec des pièces qu'on n'a jamais jouées mais je trouve ça inconfortable.
Dans l'ensemble je repère les pièces les plus difficiles à apprendre du programme et je les travaille en premier (il m'arrive de me tromper d'ailleurs et de m'apercevoir qu'une pièce que j'avais considérée comme sans problème se révèle pénible à apprendre, c'est en train de m'arriver avec la Romance opus 21 n°1 de Clara Schumann). Je reprends en dernier les pièces que j'ai déjà jouées en public.

Ainsi dans mon programme actuel, j'ai commencé par travailler le Rondo capriccioso et les 2 Romances sans paroles que je considère comme les plus difficiles parmi les 6 que je jouerai (l'opus 19 n°5 notamment et l'opus 67 n°2), puis j'ai travaillé les 4 autres et Clara Schumann, et je reverrai en dernier l'Arabesque de Schumann et la Ronde des lutins de Liszt que j'ai déjà jouées par cœur en public. Parallèlement j'ai appris les deux Mozart que je joue avec Josiane en octobre.

Ca demande de jongler un peu. Dans l'ensemble j'ai tendance à faire un effort continu de quelques jours d'affilée sur peu de pièces, puis ensuite à les travailler de façon moins quotidienne pendant que j'en apprends de nouvelles en les travaillant tous les jours.

Ce matin j'ai pour la première fois enchainé le Rondo capriccioso et les 6 Romances sans paroles avec la tablette. Je les apprendrai par cœur, mais je pense que je garderai la tablette pour les jouer. Je trouve important d'essayer de jouer en se mettant dans les conditions où on jouera, en enchaînant les pièces dans le même ordre, en faisant les reprises de la même façon etc. puis en mettant un micro, téléphone ou zoom pour m'enregistrer (juste pour me donner le trac, en général ces enregistrements ne sont pas utilisables avant d'en avoir fait 3 ou 4). Il y a une époque où je m'étais mis à négliger de le faire, et du coup j'avais beaucoup trop d'accidents.

Olivier
Pianaute
Messages : 31
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 18:54

Re: Comment monter un programme "long" ?

Message par Olivier »

En plus de ce qui a été dit, notamment s'appuyer sur un socle d'oeuvres déjà jouées, il est important de toujours entretenir plus ou moins l'ensemble du programme cible en simultané. Pas tout à la même dose bien sur, car il est bon de faire une rotation en insistant plus sur telle ou telle partie, mais sans rien laisser totalement en jachère surtout si une date de concert approche. Même juste jouer tous les jours ou tous les deux jours ce qu'on travaille le moins à ce moment là, juste pour maintenir en continu un contact avec l'ensemble des pièces. Après, pour monter un long programme il faut avoir du temps pour beaucoup travailler...

Une bonne manière de faire, c'est d'introduire graduellement les nouvelles oeuvres dans un ancien programme, qui sont destinées à former elles-mêmes le futur programme, lorsqu'elles se retrouveront regroupées. Jouer que du neuf d'un seul coup, c'est plus périlleux...

Répondre